Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le retour de la Formule 1 au Castellet laisse miroiter 65 M€ de retombées économiques



            Partager Partager

D'une longueur de 5,8 km, le circuit sera parcouru en 1,30 mn en moyenne (photo : F.Dubessy)
D'une longueur de 5,8 km, le circuit sera parcouru en 1,30 mn en moyenne (photo : F.Dubessy)
VAR. Ils l'attendaient tous depuis vingt-huit ans. Il leur faudra encore patienter pendant deux mois. Le retour du Grand Prix de France de Formule 1 sur le circuit Paul Ricard au Castellet (21 et 24 juin 2018) fait l'unanimité tant auprès des politiques que des entreprises.

Jeudi 12 avril 2018, à l'invitation de l'Union patronale du Var (UPV) et de l'Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE13), quelque trois cents patrons locaux ont répondu présents pour visiter le circuit et écouter les représentants du GIP (groupement d'intérêt public) Grand Prix de France leur présenter cet évènement qu'il organise. Composé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (qui accueille son siège social dans ses locaux à Marseille), la Métropole Nice Côte d'Azur, Toulon Provence Méditerranée, le département du Var, la Chambre de commerce et d'Industrie du Var, l'agglomération de communes Sud Sainte Baume et la société Excelis (propriétaire du circuit), le GIP dispose d'un budget de 14 M€ de fonds publics alors que 16 M€ seront assurés par la billetterie.

Et en dehors de la passion pour le sport automobile, ces politiques et chefs d'entreprises restent sensibles à un chiffre : 65 M€. C'est le montant des retombées économiques pour le territoire - dont 38 M€ en impact économique primaire - prévu par une étude de pré-impact effectuée en 2016 par Deloitte sur la base de 65 000 spectateurs.

Le Grand Prix permettrait de créer 500 emplois.

"Nous attendons 130 000 personnes sur six ou sept jours dont 30% d'étrangers", commente Cédric Dufoix, chargé de relations extérieures et affaires institutionnelles au sein du GIP. "Nous avons déjà vendu 45 000 pass pour trois jours", dévoile Stéphane Clair, directeur général du circuit Paul Ricard.

 

Une filière économique autour du sport mécanique

Le directeur général du circuit Paul Ricard va organiser pendant cinq ans le Grand Prix de France de Formule 1 (photo : F.Dubessy)
Le directeur général du circuit Paul Ricard va organiser pendant cinq ans le Grand Prix de France de Formule 1 (photo : F.Dubessy)
Pour Jacques Bianchi, président de la CCI du Var, "le Grand Prix ne va pas durer que trois ou quatre jours. La mobilisation est annuelle." Signé pour cinq ans avec Slavica Ecclestone, le Grand Prix va en effet s'installer dans la région et pourrait appuyer un développement économique. Les membres du GIP comptent construire un Pôle de l'excellence et de l'innovation automobile qui pourrait voir le jour dans la zone industrielle de Signes toute proche. La CCI du Var va d'ailleurs lancer sur cette zone un appel à manifestation d'intérêt pour différents projets et s'est vue confiée par le Conseil régional de développer une filière économique autour du sport mécanique.

"Le circuit, qui n'était encore que confidentiel, va connaître un véritable démarrage qui va aussi bénéficier à la zone de Signes qui a du mal à se remplir", confirme Gérard Cerruti, président de l'UPV. Pour son homologue des Bouches-du-Rhône, Johan Bencivenga, "les valeurs du sport sont très importantes dans l'entreprise. Mélanger le sport et l'économie c'est bien. Ces grands évènements apportent une visibilité et une image positive de notre région."

Un forum de l'emploi

Le retour de la Formule 1 au Castellet va permettre de développer une filière en sport mécanique (photo : F.Dubessy)
Le retour de la Formule 1 au Castellet va permettre de développer une filière en sport mécanique (photo : F.Dubessy)
Samedi 14 avril 2018, le circuit du Castellet sera le théâtre d'un forum de l'emploi (de 9h à 16h) avec plus de 1 500 postes à pourvoir  et 130 métiers différents (d'agent de sécurité à chauffeur en passant par placier et hôte et hôtesse). Organisé avec toutes les collectivités locales membre du GIP en partenariat avec Pôle emploi, il permettra de candidater dans chacune des quinze filières professionnelles présentes lors du Grand Prix pour des CDD de quatre jours à deux mois.

Créé en 1970, le circuit Paul Ricard a organisé quatorze Grands Prix de Formule 1 de 1971 à 1990. Il accueille chaque année avec ses 150 salariés près de 300 évènements dont vingt-deux courses internationales en autos, motos et camions. L'édition 2018 au Castellet sera le 984e Grand prix de Formule 1 de l'histoire du Championnat du Monde.


Vendredi 13 Avril 2018

Lu 2212 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss