Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Les rapports de l'IPEMED

            partager partager

Le rééquilibrage de la balance commerciale en Tunisie dans une perspective d’industrialisation et de coproduction au sein de l’espace euro-méditerranéen


Par Jean-Louis Guigou, Président de l’IPEMED. Mariem Brahim, Chargée d’études au sein de l’IPEMED. Septembre 2017.



Le but de cette étude, réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’IPEMED et IPEMED Tunisie, n’est pas le redressement en soi de la balance commerciale, mais bien d’analyser comment, tout en redressant la balance commerciale, l’industrie tunisienne peut trouver une place de choix dans le schéma de coproduction Nord-Sud et dans le vaste mou­vement d’industrialisation qui se dessine au nord de l’Afrique.

Extrait :

Alors que 85% du commerce extérieur se réalise avec les pays de l’UE, ce commerce Nord/ Sud est équilibré, sous l’angle de l’impact net sur la balance commerciale. Par contre, le déficit avec certains pays comme la Chine, la Turquie et la Russie est colossal. Il est urgent de rationaliser les importations de la Tunisie dans le respect de ses engagements internationaux. Il en va de même de certaines des activités en Tunisie. Avec la Chine, il semble nécessaire d’établir de nouvelles relations dans la perspective d’attirer des investissements chinois en Tunisie pour développer des plateformes d’opérations sur l’Europe et l’Afrique. Avec la Turquie, il paraît essentiel de revoir la convention d’échanges commerciaux entre les deux pays pour limiter les importations « improductives » et réduire les importations de luxe. Avec la Russie, il devient indispensable de développer et diversifier les exportations à destination de ce pays.

 








Vendredi 1 Septembre 2017
Lu 941 fois