Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le projet éolien et solaire Desertec accueille du renfort



            Partager Partager

Cinq nouvelles sociétés viennent de rejoindre le projet Desertec (Carte Desertec Fondation)
Cinq nouvelles sociétés viennent de rejoindre le projet Desertec (Carte Desertec Fondation)
EUROPE / MEDITERRANEE. L’italien Enel Green Power, le français Saint-Gobain Solar, l'espagnol Red Electrica de Espana, l’américain First Solar et le marocain Nareva Holding  : ces cinq sociétés viennent de rejoindre le projet Desertec , qui vise à créer d'ici 2050 et pour environ 400 mds€ un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du nord et au Moyen-Orient, censées fournir jusqu'à 15% de la consommation d'électricité de l'Europe.

Avec l'entrée de ces cinq nouveaux investisseurs, « nous franchissons un pas important dans l'internationalisation réelle de notre initiative industrielle », a déclaré le patron de la société allemande DII, Paul Van Son, pilote du projet.


Le dirigeant a par ailleurs indiqué avoir engagé « d'étroits pourparlers » avec « une société tunisienne ».
 

Desertec compte désormais dix-sept partenaires, soit seize entreprises et la fondation Desertec. Le projet rassemblait jusque-là douze sociétés dont l'espagnol Abengoa et l'algérien Cevital. Mais la plupart sont allemandes, comme les géants de l'énergie E.ON et RWE, Siemens, la Deutsche Bank ou encore le réassureur Munich Re.


Transgreen au menu de la prochaine réunion de l'UpM

Paul Van Son s'est fixé comme objectif d'avoir défini les grandes lignes de Desertec - emplacement des installations, financement, répartition approximative entre solaire et éolien - d'ici à fla in 2012, et d'avoir mis en route au moins un projet de référence, sorte de pilote qui prouvera la faisabilité de l'initiative.  

 

Les discussions sont en cours pour implanter ce projet au Maroc.

 

Produire de l’énergie solaire est une chose. Encore faut-il l’acheminer. C’est justement l’objet du projet Transgreen, porté par l’énergéticien français EDF


Ce dernier s’apprête à constituer un consortium afin de donner naissance à un vaste réseau Sud-Nord de transport d’électricité provenant de source d’énergies renouvelables développées sur la rive sud de la Méditerranée.

 

Les contours précis de ce consortium devraient être dévoilés lors du prochain sommet de l’Union pour la Méditerranée (UpM) le 25 mai 2010 au Caire.



Vendredi 26 Mars 2010

Lu 4358 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss