Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le procès de Sonatrach s’achève sur un verdict mitigé



            Partager Partager

Le procès de Sonatrach s’achève sur un verdict mitigé
ALGERIE. Le procès Sonatrach dans lequel comparaissaient 15 personnes et 4 sociétés étrangères s’est achevé le 2 février 2016 par des condamnations allant de 18 mois avec sursis à 6 ans de prison ferme et des amendes. Sept personnes ont été acquittées .

L'ancien PDG, Mohamed Meziane, a écopé d’une peine de 5 ans de prison avec sursis et doit s’acquitter d’une amende de 17 000€ pour pour "corruption", "dilapidation de deniers publics", "trafic d'influence" et "blanchiment d'argent". Le procureur avait requis une peine de 15 années d’emprisonnement et une amende de 25 000€.

Les fils de l'ex PDG Mohamed Meziane, Mohamed Réda et Bachir Fawzi ont été condamnés à 6 et 5 ans de prison assortis d'amende pour "complicité dans la conclusion de marchés publics en usant de l'influence de son père","blanchiment d'argent" et "complicité dans la dilapidation de deniers publics".

Emprisonné depuis six années, l’ancien vice-président Boumediene Belkacem a été condamné à cinq ans de prison ferme et 4 000€ d’amendes pour "dilapidation de deniers publics et "abus de fonction". Son avocat a déclaré qu'il ferait appel.

L’autre vice-président de Sonatrach poursuivi, Benamar Zenasni, a pour sa part été acquitté après avoir passé six longues années en prison.

L’ancien directeur du Crédit populaire d’Algérie (CPA), Hachemi Meghaoui, a été condamné à cinq années de prison ferme pour "blanchiment d'argent"., son fils également accusé a écopé de 6 ans de prison ferme.

Le patron de la société algéro-allemande Contel Funkwerk, Mohamed Reda Djaafar al-Ismaïl, a été condamné à 6 ans de prison ferme.

Quatre sociétés impliquées et reconnues coupables ont été condamnées à payer des amendes. La société allemande Funkwerk Pletac devra s’acquitter d’une amende de 42 500€ alors que le groupe italien Saipem Contracting Algeria, le groupe algéro-allemand Contel-Funkwerk et la SARL Contel Algérie devront chacun payer 34 000€.
 
 

Acia Kaci, à ALGER
Mercredi 3 Février 2016

Lu 2846 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.