Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le "printemps arabe" affaiblit les intentions d'investissement dans les pays du Mena


Rédigé par , le Jeudi 26 Mai 2011 - Lu 2381 fois


Zoé Luçon, Responsable de l’Observatoire ANIMA-MIPO (photo DR)
Zoé Luçon, Responsable de l’Observatoire ANIMA-MIPO (photo DR)
MENA. Le "printemps arabe" aura largement affecté l'économie des pays touchés par les manifestations anti-gouvernementales.

D'après l'Observatoire des Investissements et Partenariats en Méditerranée ANIMA-MIPO, les annonces d'Investissement Directs à l'Etranger (IDE) au premier trimestre 2011, et de partenariats diminuent dans le pourtour méditerranéen (respectivement -13% et -41% d'annonces par rapport à 2010).

L'Observatoire ANIMA-MIPO  s'inscrit dans le cadre du programme européen Invest in Med  et permet à la communauté des affaires de connaître le climat des investissements et des partenariats entrepris dans les pays du sud du bassin méditerranéen. 

L'étude s'est déroulée sur onze nations du pourtour méditerranéen: l'Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, l'Autorité Palestinienne, la Syrie, la Tunisie, la Libye et la Turquie.

184 projets d'IDE dans ces pays ont été mis en place au cours du premier trimestre 2011, contre 845 au total en 2010. Les partenariats d'entreprise regroupent 76 annonces pour le premier trimestre 2011 contre 511 au total en 2010.

Les investisseurs hibernent "au printemps arabe"

L'importance de cette étude semble évidente: le coup d'arrêt aux projets d'investissement n'est qu'un des symptômes de la "température" générale d'un pays. En effet, selon Zoé Luçon, responsable de l'Observatoire, "les autres ressources externes s'affaiblissent aussi durement comme les revenus touristiques et les exports".

"L'hibernation" de l'investissement touche particulièrement les États secoués par le "printemps arabe" (pays du Maghreb et du Machrek sauf Maroc) qui subissent une chute supérieure à 50%. Ainsi, Tunisie, Égypte, Syrie, Libye et Jordanie reviennent à leurs niveaux du premier trimestre 2009 lors de la récession internationale.

Les prévisions vont bon train pour la suite de l'année 2011  Selon Zoé Luçon, "'l'Égypte et la Tunisie vont perdre plusieurs points de croissance, et ce sera probablement également le cas en Syrie, en Libye, et par ricochet dans d’autres pays de la région".

Au jour de l'ouverture du sommet du G8, jeudi 26 mai 2011, elle ajoute comme pour refléter le "climat" politique: "Reste à parier que les européens et les institutions multilatérales sauront se mobiliser pour apporter des réponses et des aides financières à la hauteur des enjeux, afin de rétablir la confiance dans les milieux des affaires, et de soutenir ainsi les bouleverse
ments politiques en cours".















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info