Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le président du Kosovo démissionne



            Partager Partager

Hashim Thaçi renonce à son poste de président du Kosovo (photo : Présidence du Kosovo)
Hashim Thaçi renonce à son poste de président du Kosovo (photo : Présidence du Kosovo)
KOSOVO. Hashim Thaçi se trouve depuis la nuit de jeudi 5 à vendredi 6 novembre 2020 incarcéré dans la prison de Scheveningen, près de la Haye aux Pays-Bas. Le président du Kosovo a été inculpé par le tribunal spécial pour le Kosovo (KSC) de dix chefs d'accusation dont ceux de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre (une centaine de meurtres, de disparitions forcées, de persécutions et de torture) commis durant le conflit contre les forces serbes de 1998 à 1999. Il s'y est rendu lui-même jeudi 5 novembre 2020.

Agé de cinquante-deux ans, Hashim Thaçi doit répondre devant la justice de la Haye de ses actes en tant que chef politique de l'UÇK (Ushtria Çlirimtare e Kosovës), l'Armée de libération du Kosovo, une guérilla albanophone qui s'opposait aux Serbes de Slobodan Milošević. Il avait été mis en cause par le procureur du KSC le 24 avril 2020, mais la décision n'avait été dévoilée que deux mois plus tard. Elle avait d'ailleurs mis fin au processus de discussions avec la Serbie qui se préparait à redémarrer après deux ans au point mort. L'entente entre les deux pays fait partie des conditions sine qua non pour leur entrée dans l'Union européenne.

Démission pour "protéger le Kosovo"

Fin juin 2020, le président rejetait en bloc les motifs de son inculpation, indiquant "la seule loi que j'ai violé est celle de Milošević." Il avait aussi annoncé ne pas vouloir "affronter la justice depuis (son) bureau. En cas de confirmation de l'acte d'accusation, je démissionnerai tout de suite de la présidence et je ferai face à ces accusations." Dont acte !
"L'acte d'accusation contre moi et mes frères d'armes est un petit prix à payer pour la liberté de notre peuple", a commenté le président kosovar. Trois membres fondateurs de l'UÇK se trouvent également sur le banc des accusés : Kadri Veseli, son ancien chef des renseignements, Rexhep Selimi, ex-commandant, et Jakup Krasniqi, ancien porte-parole.

Hashim Thaçi a décidé de démissionner de ses fonctions suprêmes pour "protéger l'intégrité de la fonction de président et du Kosovo, ainsi que la dignité des citoyens". Vjosa Osmani, présidente de l'Assemblée nationale du Kosovo depuis le 3 février 2020, va assumer désormais le rôle de présidente par intérim.

L'ancien Premier ministre et compagnon d'armes d'Hashim Thaçi au sein de l'UÇK, Ramuj Haradinaj avait aussi renoncé, en juillet 2019, à son poste après avoir été inculpé, une nouvelle fois après un premier acquittement, de crimes de guerre par l'ancien Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) siégeant aussi à la Haye .

Pays de moins de 2 millions d'habitants, le Kosovo a autoproclamé son indépendance de la Serbie en février 2008. Belgrade le considère toujours comme une de ses provinces autonome sous le nom de Kosovo-et-Métochie. Le Kosovo n'est reconnu ni par l'Onu (statut indéterminé), ni par l'Union européenne (même si 22 Etats-membres l'ont fait).

Vendredi 6 Novembre 2020

Lu 995 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.