Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le président algérien promet une nouvelle constitution au début de l'été 2020



            Partager Partager

Abdelmadjid Tebboune affirme aller dans le sens des revendications du Hirak (photo : DR)
Abdelmadjid Tebboune affirme aller dans le sens des revendications du Hirak (photo : DR)
ALGÉRIE. Dans un entretien accordé au quotidien français Le Figaro, Abdelmadjid Tebboune a confirmé que l'actuelle constitution serait abrogée.

Selon le nouveau président algérien, une nouvelle devrait voir le jour "au plus tard d'ici le début de l'été" 2020. Elle ne comprendra pas l'article 63 qui interdisait aux émigrés algériens binationaux de briguer les hautes responsabilités de l'Etat (16 fonctions définies en 2017 par le Parlement algérien). Les Algériens binationaux auront d'ailleurs les mêmes droits que les citoyens disposant exclusivement de la nationalité algérienne, l'article 51 sera donc abrogé en ce sens.

Abdelmadjid Tebboune a également signé, mercredi 19 février 2020, un décret présidentiel instaurant le 22 février comme journée nationale de la cohésion entre le peuple et son armée. Le 22 février 2019 débutait dans tout le pays les manifestations contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. Ces protestations pacifiques (le hirak) se poursuivent encore pour notamment réclamer le départ de tous les anciens hommes politiques ayant travaillé avec l'ancien président de la République, contraint à la démission en avril 2019, y compris l'actuel.

"Moraliser la vie politique, et changer de mode de gouvernance"

Dans un entretien accordé à la chaîne russe RT (il sera diffusé intégralement vendredi 21 février 2020), le président algérien indique que "c'est le peuple qui a sauvé son pays. Le hirak a sauvé l'Etat algérien de l'effondrement." S'exprimant sur les manifestations qui continuent, il affirme, "c'est leur droit, et la démocratie l'exige."

Lors de son entretien au Figaro, il appuie cependant sur le fait que "les choses commencent à s'apaiser", car presque toutes les demandes du hirak ont été satisfaites. Et d'énumérer "il n'y a pas eu de cinquième mandat, ni de prolongation du quatrième mandat, puis le président a démissionné (...) Les têtes les plus visibles de l'ancien système sont également parties, et la lutte a été engagée contre ceux qui ont mis l'économie à genoux. Reste les réformes politiques, j'en ai fait ma priorité, et je suis décidé à aller loin dans le changement radical pour rompre avec les mauvaises pratiques, moraliser la vie politique, et changer de mode de gouvernance."

Jeudi 20 Février 2020

Lu 1058 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.