Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

"Le port de Sète dispose d'atouts objectifs"

Jean-Loup Bertret, directeur du port de Sète



            Partager Partager

Jean-Loup Bertret, directeur du port de Sète (photo DR).
Jean-Loup Bertret, directeur du port de Sète (photo DR).

La région et Port Sud de France sont convaincus que si le port de commerce de Sète a connu une érosion constante de ses trafics au cours des années précédentes, il dispose d'atouts objectifs de nature à intéresser les professionnels du maritime et de la logistique. 

Notre appel à projets* a été remporté par la société GF Group avec comme cahier des charges la construction d'un nouveau terminal fruitier sur 43 000 m², dont 25 000 m² de bâtis, la reprise de la gestion du terminal conteneurs existants sur 17 000 m² puis son extension sur 58.000 m². GF Group s'est engagé dans la construction d'un entrepôt frigorifique de 20 M€, dans l'aménagement du terminal conteneurs (terminal existant + extension) pour un investissement de 5 M€ auxquels viendront s'ajouter le coût d'acquisition de portiques à conteneurs.

La région finance l'achat d'un deuxième portique à conteneurs (6,5 M€) et la construction d'un quai de 468 mètres de long pour 13,5 mètres de tirant d'eau (50 M€).


Un client important dès le départ

GF Group s'est engagé sur des investissements aussi lourds car la société sait pouvoir disposer dès le départ d'un client important, la société israélienne Agrexco. Le contrat d'Agrexco de 200 000 tonnes  sur Marseille arrivait à son terme et la société désirait explorer des solutions alternatives. Compte tenu de ses atouts, Sète su attirer Agrexco, qui a aujourd'hui quitté Marseille pour Porto Vado dans l’attente de l’ouverture du terminal fruitier de Sète.

Mais la venue d'Agrexco n'explique par tout. GF Group est venu à Sète pour la position géographique, les accès nautiques, le tirant d'eau de son port, l'importance des moyens que la région a débloqué, la mobilisation de la place portuaire, la qualité des ses communications avec l'hinterland et le Nord-Europe, le caractère multimodal du port (route, fer, canal), une amodiation de longue durée et enfin la perspective de création de zones logistiques à proximité.  

Car, avec une capacité de 500 000 tonnes par an, le terminal fruitier de GF Group n'a pas vocation à traiter les seuls trafics d'Agrexco. Le potentiel de trafic, venant d'Amérique centrale et du sud notamment, a convaincu GF Group de dimensionner d'emblée le site à sa capacité maximale alors qu'une construction en deux étapes avait été retenue dans un premier temps.

Parallèlement GF Group a repris le terminal conteneur existant, en partant du trafic additionnel de conteneurs sur les navires d'Agrexco (27 000 evp annuels in/out) et surtout en tablant sur son extension avec comme objectif d'atteindre les 180 000 evp in/out à l'horizon 2017/2018. 


GF Group mise sur le développement mondial du trafic conteneurs, la saturation progressive des ports maritimes et la captation par les ports méditerranéens d'une plus grande part des flux destinés au Sud Europe, qui transitent aujourd'hui par les ports nord-européens.  


* L'établissement public régional Port Sud de France gestionnaire du port de Sète a lancé en août 2008 un appel à projets sur un terre-plein de 14,3 ha situé sur le môle conteneurs du port de Sète, avec comme objectif le développement de trafics de marchandises diverses ou de conteneurs.


Jeudi 7 Avril 2011




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 7 Avril 2011 - 09:28 Port-Vendres fait valoir sa spécialisation

Jeudi 7 Avril 2011 - 09:26 Marseille veut remonter la pente







RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss