Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le port de Beyrouth a moins souffert que prévu


Rédigé par Gérard Tur, le Jeudi 27 Août 2020 - Lu 2153 fois


Port de Beyrouth 15 août 2020. Photo Wikipedia
Port de Beyrouth 15 août 2020. Photo Wikipedia
LIBAN. Bassem el-Kaïssi, le nouveau directeur du port de Beyrouth (l'ancien est en prison) a annoncé jeudi 27 août que « le port fonctionne à nouveau à 100%, pour les importations comme pour les exportations ». Les infrastructures en partie soufflées par l'explosion fonctionnent de nouveau, trois semaines seulement après la catastrophe. En fait, le port reçoit des navires depuis déjà une dizaine de jours.
 
9 000 conteneurs ont ainsi été débarqués entre le 11 et le 18 août 2020. Le terminal a conteneurs est situé à 1,5 kilomètres du cratère causé par la déflagration. 2 des 16 portiques sont restés opérationnels.
 
L'armée française a déblayé une grande partie des décombres, l'équivalent du poids de la tour Eiffel, mais toute une zone reste figée pour les besoins de l'enquête, alors que plusieurs navires coulés attendent le passage des experts d'assurance. Un milliard de dollars de travaux seront nécessaires pour réparer tous les dégâts subis par la plateforme.
 
Le port de Beyrouth est essentiel au Liban. 60% des importations du pays y transitent. Le Liban fait venir de l'étranger 80% des denrées alimentaires que sa population consomme.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info