Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le port d’Alger ne reçoit plus de marchandise non conteneurisée


Rédigé par A. Belkessam, à ALGER le Jeudi 1 Octobre 2009 | Lu 2897 commentaire(s)


La rade d'Alger est la salle d'attente des bateaux que le port ne parvient pas absorber (photo NBC)
La rade d'Alger est la salle d'attente des bateaux que le port ne parvient pas absorber (photo NBC)
ALGERIE. Les navires assurant le transport de produits alimentaires, de bois et de rond à béton ainsi que de  toute marchandise non conteneurisée, et ceux qui transportent les véhicules (car-carries) ne peuvent plus décharger leurs marchandises au port d’Alger à compter de jeudi 1er octobre 2009.

La décision avait été prise par le gouvernement algérien au début de l’été afin de résoudre le problème de la congestion du port d’Alger, qui coûte chaque année à l’Etat 700 M$ (481 M€) versés aux armateurs dont les bateaux attendent en rade.

Désormais, les car-carries seront acheminés vers les ports de Djejdjen (à l’Est), Ghazaouet et Mostaganem (à l’Ouest).

Les autres catégories de marchandises seront réceptionnées dans les ports d’Oran et Arzew situés à l’Ouest du pays, de Ténès et Béjaïa pour le centre, et de Skikda et Annaba pour l’Est.

Lire aussi: Le port d’Alger cherche à se désengorger










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook