Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le pôle assurance du Marocain Saham tombe dans l'escarcelle du Sud-africain Sanlam


Les trente-cinq compagnies d'assurances détenues par Saham Assurance vont être cédées au Sud-africain Sanlam dans le cadre de la réorientation stratégique du groupe Saham qui se désengage de son cœur de métier pour devenir un fonds d'investissement panafricain.



Le président de Saham transforme son groupe en fonds d'investissement panafricain (photo : Saham)
Le président de Saham transforme son groupe en fonds d'investissement panafricain (photo : Saham)
MAROC / AFRIQUE DU SUD. La holding marocaine Saham (11,24 mrds$ de chiffre d'affaires et 16 000 salariés) décide de changer de vocation pour devenir un fonds d'investissement panafricain. Jeudi 8 mars 2018, son Président et fondateur (actuel ministre marocain de l'Industrie) Moulay Hafid Elalamy, a commencé à mettre en pratique ce changement de cap en annonçant la cession, la veille, de l'ensemble de son pôle assurance (Saham Assurance contrôlé par Saham Finance), son cœur de métier, au Sud-africain Sanlam. La transaction devrait être effective au cours du second semestre 2018 sous réserve de l'aval des deux régulateurs dans chaque pays.

Cette décision entraîne concomitamment le désengagement du groupe Wendel qui cède au groupe Saham ses parts détenues (13,3%) dans la holding pour un montant de 155 M$ (125 M€) alors qu'il y avait investi 100 M€ à son entrée en 2013. Le fonds d'investissement français "bénéficiera également d'un droit à 13,3% des plus-values réalisées en cas de cession par Saham des autres activités du Groupe (Centres de relation client, Immobilier, Santé et Education) pendant les 24 prochains mois, à des valorisations supérieures à certains seuils prédéfinis", précise un communiqué de Wendel publié jeudi 8 mars 2018.

Acquisitions stratégiques programmées

Saham abandonne l'assurance, son coeur de métier (logo : Saham)
Saham abandonne l'assurance, son coeur de métier (logo : Saham)
Mettant 1,05 mrd$ (850 K€) sur la table , le Sud-africain - qui pèse 16 mrds$ de capitalisation boursière et réalise un chiffre d'affaires de 6 mrds$ (4,8 mrds€) - va porter sa participation de 46,6% à 100% dans Saham Finance qui regroupe les filiales assurances du Marocain. En tout, trente-cinq compagnies d'assurance et de réassurance implantées dans vingt-six pays sur le continent africain mais aussi au Moyen-Orient. Saham Assurances est le premier assureur panafricain en primes émises (hors Afrique du Sud) et dispose de 700 agences et 3 000 salariés.

En décembre 2016, Sanlam, partenaire de Saham depuis février 2016, avait porté sa part dans le capital de Saham Finances de 30 à 46,6% pour un investissement de 329 M$.

Cette nouvelle cagnotte va permettre à Saham de poursuivre sa réalisation d'acquisitions stratégiques dans des métiers d'avenir sur le continent africain. Après l'annonce fin janvier 2018 d'une prise de participation majoritaire par Saham Services dans le Saoudien Pioneers Outsourcing (prestations de services externalisés en gestion des relation clients), le groupe marocain devrait prochainement annoncer l'arrivée de nouveaux partenaires pour développer son portefeuille. « L'ADN du groupe Saham réside en sa capacité à fédérer des investisseurs internationaux de premier plan, tels que la Banque Mondiale, Kingdom Zephyr, Abraaj, Allianz, Bertelsmann, Wendel et plus récemment le groupe Sanlam. Dans le cadre de sa transformation en fonds africain, Saham attirera désormais de nouveaux partenaires, pour franchir un nouveau cap, et investir ainsi dans des métiers d'avenir, accélérateurs de développement pour notre pays et notre continent », commente Moulay Mhamed Elalamy, administrateur du groupe Saham et jusqu'alors directeur général de Saham Assurance Maroc.




Vendredi 9 Mars 2018



Lu 4875 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA