Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le plan espagnol d'énergies renouvelables pâtit de la crise



            Partager Partager

Les objectifs éoliens terrestres restent élevés mais moins rentables, mais c'est l'éolien marin qui affiche une baisse d'objectifs (photo DR)
Les objectifs éoliens terrestres restent élevés mais moins rentables, mais c'est l'éolien marin qui affiche une baisse d'objectifs (photo DR)
ESPAGNE. Comme un point final en forme d’ouverture sur l’avenir, Alfonso Beltrán, directeur de l’Institut pour la Diversification Énergétique et les Économies d’Énergie (Idae, gouvernemental), a choisi le dernier jour de la Foire Internationale de l’Énergie et de l’Environnement de Madrid, vendredi 13 mai 2011, pour annoncer les grandes lignes du prochain Plan d’Action pour les Énergies Renouvelables en Espagne (PER) , prévu pour 2011-20.

 

Les professionnels de l’éolien en Espagne, confrontés à la baisse des tarifs de rachat de l’électricité d’origine éolienne décidé par l’arrêté royal 661, en 2007, se consolaient avec les objectifs affichés en matière d’éolien offshore près de l’Union Européenne. Déclarés pour 3 000 MW à l’horizon 2020, ces objectifs ont fondu dans le Plan espagnol, qui ne prévoit pas plus de 750 MW.
 

« Ambitieux mais raisonnable compte tenu de la situation économique actuelle » a souligné toutefois Alfonso Beltrán. l'Espagne, confrontée, depuis 2009 au moins, à une crise intense qui la conduit à accumuler les plans d’austérité, a réduit progressivement toutes ses primes et tarifs de rachats préférentiels qui avaient assuré dans ce pays l’essor des énergies renouvelables.


Un effet levier escompté sur l'investissement privé

Comme pour adoucir la nouvelle, le directeur des ENR de l’Idae, Jaume Margrit, a indiqué que selon les estimations de son agence, l’éolien terrestre espagnol dans son ensemble serait rentable pour les investisseurs dès 2014. Un signe à ceux qui ont vu en deux ans leurs fantastiques prévisions de retour sur investissement se réduire progressivement.
 

Le Plan espagnol prévoit tout de même un investissement, toutes énergies renouvelables confondues, de 20 mds€ sur la période 2011-2020. Ces engagements publics devraient faire effet de levier et entraîner 63 mds€ d’investissements privés. Voire ! Les compagnies électriques qui s’étaient jetées sur l’Espagne au cours de la précédente décennie, refroidissent leurs enthousiasmes en constatant que les effets d’aubaines tarifaires ne jouent plus que modérément.
 

En effet, les diverses subventions ne dépasseront pas les 2 mds€, le reste étant constitué de bonus et abattements de charges. Toutefois les lignes pourraient bouger en faveur des aides d’État au cours du plan, car l’État espagnol pense pouvoir se passer, plus ou moins, d’importer du gaz naturel grâce au développement des ENR, et économiser ainsi environ 15 mds€ au cours de la même période. Idem pour les produits pétroliers, dont les estimations prédisent que le coût de leurs importations pourraient baisser de plusieurs centaines de millions d'€.
 

Sur le papier en tout cas, le PER devrait générer plus de 14 000 MW d’énergie renouvelable sur la période 2011-2020. Avec un effort particulier pour la biomasse.



Lundi 16 Mai 2011

Lu 2249 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE