Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le plaidoyer pour une Méditerranée 2030, feuille de route du Forum des mondes méditerranéens


Rédigé par , le Mercredi 9 Février 2022 - Lu 1659 fois


Jeunes, politiques, responsables d'institutions euroméditerranéennes ont pu discuter ensemble de l'avenir de la Méditerranée à Marseille (Photo: F.Dubessy)
Jeunes, politiques, responsables d'institutions euroméditerranéennes ont pu discuter ensemble de l'avenir de la Méditerranée à Marseille (Photo: F.Dubessy)
MEDITERRANEE. Clap de fin pour le Forum des mondes méditerranéens à Marseille. Pendant deux jours (les 7 et 8 février 2022), cette manifestation aura eu le grand mérite de donner la parole à la société civile et surtout à une jeunesse méditerranéenne avide de faire entendre sa voix et très proactive. Venus de tout le pourtour du bassin, les jeunes présents ne se sont pas contentés de faire part de leurs attentes. Ils ont aussi voulu porter des solutions. Le fruit de leurs réflexions se trouve désormais inscrit dans un livre blanc qui a répondu aux attentes fixées: devenir un plaidoyer pour une Méditerranée 2030. Pendant six mois, 200 Méditerranéens de moins de quarante ans se sont regroupés dans huit groupes de travail* pour construire ce riche document de vingt-trois pages. Il fourmille de constats - notamment celui central d'une gouvernance régionale plus efficace et plus intégrée aux territoires et aux citoyens - et soumet des propositions aussi ambitieuses qu'innovantes. Et pourquoi pas l'écrire, toujours inspirantes.

Parmi celles-ci figurent la création d'une Banque des mondes méditerranéens pour "financer des projets publics et privés ainsi que contribuer largement au renforcement de l'intégration régionale", l'émergence d'un réseau et d'une plate-forme de porteurs de projets en Méditerranée et "la création d'un environnement plus favorable au développement des jeunes entreprises méditerranéennes, pour une meilleure régionalisation des activités". Mais aussi, "la promotion d'une culture inclusive pour la reconnaissance et la valorisation d'une Méditerranée plurielle avec des valeurs communes", "la création d'un label capitale de la Méditerranée" (qui serait itinérante), l'instauration "de bureaux d'échange méditerranéens orientés vers la culture et intégrant des personnes en situation de handicap et des populations vulnérables", ou encore la "protection de la biodiversité en assurant la conservation et en stimulant la restauration".

"Un agenda positif pour la Méditerranée"

Le contenu de ce livre blanc a été salué par Emmanuel Macron, lundi 7 février 2022, dans une vidéo préenregistrée. Il avait prévu de venir les féliciter dans la cité phocéenne. Les tensions géopolitiques à la frontière de l'Ukraine et de la Russie en auront décidé autrement.

Comme l'affirmait, lors d'un entretien accordé à econostrum.info, Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères et chef d'orchestre de ce Forum,"la société civile a la capacité de porter un agenda positif pour la Méditerranée."

Les trois annonces du Président de la République française sur un appel à projets à des initiatives de la société civile de la rive Sud, le lancement d'une académie des talents méditerranéens et la création d'un fonds à impact destiné aux entrepreneurs résidant en France souhaitant se développer sur l'autre rive de la Méditerranée, avait permis de démarrer sous les meilleurs auspices ces deux jours. Le plaidoyer aura été le fil rouge du Forum des mondes méditerranéens ponctué de nombreuses conférences et ateliers organisées par la société civile, des institutions (Agence Française de Développement, Fondation Anna Lindh, Union pour la Méditerranée, Plan Bleu, Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, Métropole Aix Marseille Provence, Ville de Marseille...)  et diverses associations méditerranéennes (Anima Investment Network, Africalink, Avitem, Emerging Mediterranean...). Le tout regroupé dans six grandes thématiques : environnement et biodiversité; éducation, formation, mobilités; inclusion et solidarités; emploi, innovation et entrepreneuriat; culture et patrimoine; action territoriale et développement durable.

Un groupe de travail pour assurer le suivi du livre blanc

La princesse Rym Ali, intervenant aux côtés de Karim Amellal, s'est félicitée de la mobilisation de la jeunesse (photo: F.Dubessy)
La princesse Rym Ali, intervenant aux côtés de Karim Amellal, s'est félicitée de la mobilisation de la jeunesse (photo: F.Dubessy)
La séance de clôture s'est achevée comme elle avait commencé par de longs discours de personnalités dont Olivér Várhelyi, commissaire européen à l'Elargissement et à la Politique européenne de voisinage (PEV) venu réitérer le soutien de l'Union européenne, un an après le lancement de la Nouvelle PEV. Elle a toutefois laissé la part belle à huit jeunes, "ambassadeurs" de tout ceux qui ont participé à la préparation et à l'animation de ce sommet. Ils ont pu interpeller les responsables politiques et d'institutions présents.

La princesse de Jordanie Rym Ali, présidente de la Fondation Anna Lindh, a parlé de ces deux jours comme d'un "renouvellement d'espoir, un grand bol d'air." Avec Nasser Kamel, secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM), elle a dévoilé la création d'un groupe de travail formé par ces deux instances de dialogue euroméditerranéen. Il assurera le suivi du plaidoyer et la concrétisation des solutions retranscrites dans le livre blanc. Une des revendications du plaidoyer porte d'ailleurs sur le renforcement du rôle de l'UpM et lui suggère de se doter d'un instrument financier indépendant.

"La jeunesse est mobilisée et refuse d'attendre davantage", soulignait la présidente de la Fondation Anna Lindh. "C'est à nous, responsables politiques de nous approprier vos propositions et de les mettre en œuvre. Vous pouvez compter sur la France", affirmait Franck Riester. Le ministre français délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité, précisait toutefois à l'adresse des jeunes présents, que ce travail "sera de longue haleine."

* Pour une Méditerranée inclusive; Pour une Méditerranée entrepreneuriale, innovante et numérique; Pour des villes méditerranéennes plus ancrées dans leurs territoires; Pour une Méditerranée de la mobilité et de la connaissance; Pour une Méditerranée plus durable; Pour une Méditerranée de la culture; Pour une Méditerranée des projets; Pour une Méditerranée de l'emploi.




Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info