Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le partenariat public-privé, antidote à la crise en Europe


Rédigé par , le Mercredi 28 Novembre 2012 - Lu 4873 fois


Légende : Le commissaire européen Michel Barnier (photo UE)
Légende : Le commissaire européen Michel Barnier (photo UE)
EUROPE. Européen convaincu et militant, Michel Barnier pilote à Bruxelles le processus législatif sur le nouveau cadre réglementaire du partenariat « public-privé ». Le Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services y voit un moyen de lutter contre la crise, tout en renforçant l'unité d'une Europe mise à mal par les difficultés économiques.

« Le projet politique européen s'est bâti sur une coopération économique », rappelait Michel Barnier lors d'un séminaire de l'Iemed, du cercle d'Economia et de la Ligue européenne de coopération économique (LECE) le 22 novembre 2012 à Barcelone, en marge de la Semaine des leaders économiques. « C'est-à-dire pas seulement sur l'envie d'être ensemble, mais aussi le besoin ou l'intérêt à être ensemble dans ce grand marché de 500 millions de consommateurs, de 22 millions d'entreprises, dont 90 % sont des petites et moyennes entreprises ».

Car cette réforme des contrats de partenariat entre les secteurs public et privé bénéficiera aux PME . Un seul chiffre en prouve l’enjeu : 60 % des exportations des pays de la communauté européenne se déroulent à l'intérieur même des frontières de l'UE. Chaque pays de l'Union exporte donc la majorité de ses produits et services dans les autres pays de la Communauté européenne. « En faisant sauter les blocages administratifs frontaliers des partenariats entre public et privé, nous pourrions trouver dans le marché unique trois ou quatre points de croissance supplémentaires », estime le commissaire européen.

Le texte actuellement en cours de finalisation prévoit donc toute une série de mesures, pour permettre par exemple la signature électronique afin de stimuler le commerce en ligne, qui ne représente que 7 % du marché des échanges en Europe. C'est aussi le moyen de mettre la facturation électronique à portée des petites et moyennes entreprises. L'idée étant de faciliter l'accès au plus grand nombre d'entreprises à une offre publique qui représente18 % du PIB européen. « La simplification des démarches va permettre à des petites entreprises de répondre à des appels d'offres, alors qu'elles renoncent parfois à concourir parce que le coût des procédures représente 20 % à 25 % du marché qu'elles visent », estime Michel Barnier.

La directive européenne sur ces nouvelles règles de partenariat public-privé doit être adoptée au début de l'année 2013.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info