Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le nuage de poussières touche la Méditerranée


Rédigé par Gérard Tur, le Dimanche 18 Avril 2010 - Lu 2797 fois

L'éruption du volcan islandais aura des conséquences sur l'économie méditerranéenne. Le nuage couvre progressivement tous les pays de la rive nord de la mare nostrum, provoquant des fermetures d'aéroports en cascade. Les compagnies aériennes testent des vols passant sous les nuages.


La situation perturbée du ciel aérien méditerranéen devrait perdurer au moins jusqu'au 22 avril 2010 ( Photo DR)
La situation perturbée du ciel aérien méditerranéen devrait perdurer au moins jusqu'au 22 avril 2010 ( Photo DR)

MEDITERRANEE. Un à un, les pays méditerranéens ferment leur espace aérien en raison de l'arrivée du nuage de cendres craché par le volcan islandais. Dimanche 18 avril 2010, la totalité des plates-formes françaises, y compris celles du sud-ouest jusqu'à présent épargnées, sont fermées. 

 

A 15h, plusieurs aéroport du sud de la France dont celui de Marseille Provence obtenaient l'autorisation provisoire d'ouvrir jusqu'à lundi 19 avril à 15h. D'autres décisions similaires devraient touchées au fur et à mesure de la journée les aéroport du sud de l'Europe.

 

En Espagne, le black out concerne onze aéroports du nord du pays dont Barcelone, Bilbao, Asturies, Santander, Saint Sébastien, Vitoria, Pampelune et Logrono. Idem en Italie où Milan, Turin, Venise, Bologne sont paralysés. La Slovénie, la Serbie, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine ont fermé leur espace aérien.
 

Mais même les aéroports non « couverts » par le nuage de poussières tournent au ralenti car une grande partie du trafic aérien mondial passe par l'Europe et le nord de l'Atlantique. De plus de nombreux avions restent bloqués dans des aéroports fermés. Des centaines de vols ont ainsi été annulés sur des destinations non concernées directement par cette catastrophe naturelle.

 

Au total, près de 20 000 vols sont quotidiennement supprimés, soit les trois quarts du trafic mondial. "C'est exceptionnel et sans précédent" indique Joe Sultana, chef du réseau d'opération Eurocontrol, l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne.


Un coût énorme à prévoir.

Cette situation devrait perdurer au moins jusqu'à lundi 19 avril 2010 à 8h. Probablement plus longtemps car selon l'Institut météorologique d'Islande, les vents souffleront le nuage vers l'Europe au minimum jusqu'à jeudi 22 avril 2010. Les volcanologues sont eux aussi pessimistes. Ils annoncent que l'éruption du volcan Eyjafjöll pourrait durer plusieurs semaines et provoquer le réveil du volcan voisin Katla, beaucoup plus grand et dangereux.

 

Cette crise sans précédent coûte aux compagnies aériennes 150 M€ par jour. Un goutte d'eau comparée à l'impact sur certains secteurs .
 

En Méditerranée, des pays comme la Tunisie dépendent en grande partie du transport aérien dans l'acheminement de leurs touristes. Israël exporte un part non négligeable de son agriculture par avion. Il s'agit des produits les plus fragiles et à forte valeur ajoutée.
 

Confrontées à une situation qui semble devoir durer, certaines compagnies comme le groupe Air France / KLM tentent de trouver une parade en testant des vols d'essais passant sous le nuage. Ils semblent pour l'instant concluants.





   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info