Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le nouveau groupe Nokia Corporation n'oubliera pas l'emploi en France


Largement dominé par les Finlandais, le nouveau groupe Nokia Corporation, né du rapprochement entre Nokia et Alcatel-Lucent, prévoit de conserver les effectifs en France et même de les augmenter notamment avec la création d'un centre de R&D pour la 5G et d'un laboratoire de cyber-sécurité.


            Partager Partager

Les serveurs du laboratoire de cybersécurité de Nokia à Berlin seront dupliqués en France (photo Nokia)
Les serveurs du laboratoire de cybersécurité de Nokia à Berlin seront dupliqués en France (photo Nokia)
EUROPE. La fusion entre le Finlandais Nokia et le Français Alcatel-Lucent va donner naissance au groupe Nokia Corporation.
Annoncé officiellement mercredi 15 avril 2015, le rapprochement des deux géants européens des télécommunications (qui pesaient ensemble à fin 2014 quelque 25,9 mrds€ de chiffre d'affaires) devrait permettre de réaliser 900 M€ d'économies d'ici 2019, par effet de synergie. Sur la base d'un ratio de 0,55 action Nokia pour une action Alcatel-Lucent, la transaction valorise Alcatel-Lucent à 15,6 mrds€. Elle devrait être finalisée au cours du premier semestre 2016.

Dans le communiqué commun publié mercredi 15 avril 2015, les deux groupes évoquent la création d'un "leader des technologies innovantes dans les réseaux et les services pour un monde connecté IP." Et insistent sur le maintien d'une "forte présence en France...avec une attention particulière sur les sites de Villarceaux (Essonne) et Lannion (Côtes d'Armor)." 8 000 des 52 600 salariés d'Alcatel-Lucent sont basés en France.

Aucune suppression d'emplois supplémentaire ne se déroulera, à l'exception des restructurations en cours depuis 2013 chez Alcatel-Lucent (Plan Shift), et Michel Combes, directeur général d'Alcatel-Lucent - qui ne participera pas à la nouvelle aventure -, parle même d'embauches. Il s'engage sur l'"augmentation des activités de R&D en France de 25%." Et évoque le recrutement de "500 chercheurs en plus" portant cet effectif de 2 000 à 2 500 en France. Il s'agira principalement "de jeunes diplômés dotés de compétences dans les technologies du futur" précise le communiqué.

Un centre R&D pour la 5G en France

Rajeev Suri sera le directeur général du nouvel ensemble (photo Nokia)
Rajeev Suri sera le directeur général du nouvel ensemble (photo Nokia)
La capacité d'innovation du nouveau groupe reposera sur les Bell Labs d'Alcatel-Lucent et sur les Future Works de Nokia ainsi que sur Nokia Technologies qui restera cependant une entité distincte spécialisée dans les licences et l'incubation de nouvelles innovations. En 2014, les deux groupes ont investi 4,7 mrds€ en R&D. "Pour assurer la continuité du support client, les fonctions de services d'avant et d'après-vente seront aussi maintenues" poursuit le communiqué commun.

L'hexagone accueillera un nouveau centre d'excellence R&D en 5G et un nouveau laboratoire de cybersécurité identique à celui inauguré en décembre 2014 par Nokia à Berlin. De plus, Nokia annonce vouloir "établit un fonds d'investissement de 100 M€ pour investir dans des start-ups en France avec une spécialisation dans l'Internet des objets et l'Internet industriel."

Reste à savoir qui va être le plus grand bénéficiaire de cette fusion ? Le siège du nouveau Nokia Corporation s'installera en Finlande et à sa tête figureront les dirigeants actuels de Nokia. Actuel président du Conseil d'administration et fondateur de Nokia, Risto Siilasmaa sera nommé président du conseil d'administration de Nokia Corporation et Rajeev Suri (Président et CEO de Nokia) deviendra directeur général du nouveau groupe. Le conseil d'administration comptera neuf ou dix membres dont trois issus d'Alcatel-Lucent y compris le vice-président du conseil. Une gouvernance au fort accent finnois. Logique pour un groupe qui sera détenu à 66,5% par le Finlandais et à 33,5% par le Français.


Mercredi 15 Avril 2015

Lu 1379 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Octobre 2018 - 17:12 Orange Cyberdefense s'implante à Casablanca €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss