Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le nouveau gouvernement italien veut chasser les migrants



            Partager Partager

L'Italie ne veut plus financer les secours en mer des migrants (photo HCR/ A.D'Amato)
L'Italie ne veut plus financer les secours en mer des migrants (photo HCR/ A.D'Amato)
ITALIE. Il n'aura pas fallu attendre très longtemps pour voir à l'oeuvre les idées du nouveau gouvernement italien. Son vice-premier ministre en charge de l'Intérieur, Matteo Salvini (chef de la Ligue - extrême droite), a lancé, samedi 2 juin 2018 à Vicenza lors d'un meeting, "le bon temps pour les clandestins est fini : préparez-vous à faire les valises." Le lendemain, à Pozzalo en Sicile, il récidivait indiquant que "l'Italie et la Sicile ne peuvent être le camp de réfugiés de l'Europe. "

Des appels relayés par Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles), promu lui au titre de vice-premier ministre en charge du développement économique, qui présente les ONG venant au secours des migrants au large de l'Italie comme des "taxis de la mer. "

Matteo Salvini veut réduire l'enveloppe (4,2 mrds€ en 2017) consacrée au financement des centres d'accueil, à l'aide des secours en mer et à l'assistance sanitaire des demandeurs d'asile. Une partie de cette somme "récupérée" permettra, notamment, de créer de nouveaux centres de rétention et passer de nouveaux accords avec les pays d'origine pour rapatrier leurs compatriotes. "Je pense qu'il vaut mieux dépenser l'argent dans les pays d'origine. Maintenant, s'il y a des ONG qui veulent faire leur travail gratuitement, c'est bien", précise le vice-premier ministre. "Nous n'aurons pas une ligne dure, mais une ligne de bon sens", soutient-il cependant.

Quelque 170 000 migrants se trouvent dans des centres d'accueil en Italie. 6500 ont été expulsés en 2017.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), l'Italie a enregistré du 1er janvier 2018 au 28 mai 2018, 13 430 arrivées de migrants - soit près du tiers des arrivées totales en Méditerranée du Nord - dont 388 décédés en mer.


Lundi 4 Juin 2018

Lu 1208 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss