Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le nouveau gouvernement grec gèle la privatisation du port du Pirée


Rédigé par , le Mercredi 28 Janvier 2015 - Lu 4474 fois


Le Port du Pirée ne sera finalement pas entièrement privatisé (photo CC-N. Diakidis)
Le Port du Pirée ne sera finalement pas entièrement privatisé (photo CC-N. Diakidis)
GRECE. Surprenant tout le monde, 48h à peine après sa victoire aux législatives du dimanche 25 janvier 2015, Alexis Tsipras, présidant du Syriza, parti gauche au pouvoir, et nouveau Premier ministre grec, a formé un gouvernement de coalition avec les Grecs Indépendants, un parti de droite souverainiste.
 
Dès son arrivée au palais présidentiel, où il devait prêter serment avec l’ensemble de l’équipe au pouvoir, le ministre adjoint de la marine marchande, Theodoros Dritsas, a affirmé le «caractère public» du port du Pirée. Avant même la tenue du premier conseil gouvernemental, il a indiqué que la privatisation du port du Pirée en cours était suspendue et que les activités de l’agence chargée des privatisations, le Taiped, étaient gelées.

Mercredi 28 janvier 2015 au matin, Panagiotis Lafazanis, ministre de la Reconstruction de la Production, de l’Environnement et de l’Energie, issu de l’aile gauche du Syriza, est allé plus loin. Il a annoncé l’arrêt des processus de privatisation du principal opérateur public de l’électricité.

Le port du Pirée, plus grand port du pays et plus grand port passager de Méditerranée, se présentait comme l’une des clés du plan de privatisation massif exigé par les créanciers du pays. Une privatisation dont le produit va exclusivement au remboursement de la dette, estimé a 177% du PIB du pays.
 
Le géant chinois Cosco a déjà acquis deux terminaux du Pirée et s’apprêtait au rachat des 67% des parts du Pirée que l’Etat grec possède encore dans la société de ce port.
 
A Pékin, la réaction demeure jusqu’à présent modéré. « En 2008 le groupe Cosco a obtenu une concession pour développer les deux principaux terminaux de conteneurs du pays. Ce projet est exemplaire d’une coopération gagnant-gagnant. Nous pensons que les gouvernements auront à cœur de poursuivre cette opération» a déclaré  Hua Chunyun, porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
 
Depuis l’arrivée de Cosco au Pirée, l’arrivée et le traitement des conteneurs ont été multiplié par cinq.
















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info