Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le mouvement égyptien rebondit sur les bourses internationales



            Partager Partager

Les bourses de Londres, Paris ou Francfort ont ouvert à la baisse ce matin. (photo F. André)
Les bourses de Londres, Paris ou Francfort ont ouvert à la baisse ce matin. (photo F. André)
EGYPTE / MONDE. De la rue aux marchés internationaux, il n’y a qu’un pas. Alors que la Bourse du Caire est restée fermée lundi 31 janvier 2011 comme la veille, les autres places de la région enregistrent de fortes secousses : de Dubaï à Abu Dhabi en passant par Koweït City et Tel Aviv, la tendance est à la baisse.

Mais la situation égyptienne bouscule également l’Europe et les Etats-Unis. Les tensions dans le pays pourraient en effet affecter le passage du canal de Suez. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) craint alors des pénuries de pétrole : des milliers de baril transitent chaque jour par cet axe stratégique entre le Moyen-Orient et l’Europe. 
Pour l’heure, les autorités égyptiennes affirment qu’il n’y a aucun problème. Mais l’option du blocage est prise au sérieux par les marchés. Suez fermé, le baril de pétrole brut pourrait rapidement dépasser les 100$, seuil à partir duquel l’économie internationale ralentit.

Anticipant cette situation, les bourses de Paris (-0,65%), Londres (-0,80%) ou Francfort (-0,57%) ont marqué le pas dès lundi 31 janvier 2011 au matin. Vendredi  28 janvier 2011 déjà, la bourse de New York avait subi sa plus forte baisse depuis mi-novembre 2010. Les valeurs liées au tourisme comme Club Med ou TUI, très présents en Egypte ont été fortement affectées.
 
Lire aussi :

Le pouvoir d'Hosni Moubarak de plus en plus menacé par la rue égyptienne
Bachar el-Assad assure que la Syrie est stable
Couvre-feu au Caire et dans deux autres villes d'Egypte
Égypte : risque de pénurie de pétrole (Opep)
Une caserne de pompiers incendiée à Suez
L'Egypte s'inquiète de l'ouverture d'une nouvelle route maritime vers l'Asie

 

Lundi 31 Janvier 2011

Lu 1398 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.