Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le laboratoire Roche retire une molécule du marché grec pour raisons fiscales



            Partager Partager

Le Cotellic de Roche est utilisé dans le traitement des cancers de la peau (photo : Roche)
Le Cotellic de Roche est utilisé dans le traitement des cancers de la peau (photo : Roche)
GRÈCE. Le torchon brûle entre Athènes et Roche. « L’accès des citoyens aux traitements novateurs et efficaces n’est pas une affaire commerciale, mais politique », a déclaré Andreas Ksanthos. Le ministre grec de la santé a appelé les institutions européennes à réagir. Le laboratoire suisse Roche - qui selon le ministère grec réalise un chiffre d’affaire annuel de 200 M€ en Grèce - a procédé au retrait de son médicament Cotellic (substance active cobimetinib) novateur dans la lutte contre le cancer de la peau (mélanome) pour protester contre une taxe de 25 % sur le profit généré, imposée par le gouvernement grec pour les nouvelles molécules brevetées.

Cette taxe, appliquée de manière rétroactive à partir de janvier 2017 au terme de l’accord de renflouement, constitue une obligation imposée par les créanciers du pays selon le ministre. Les mesures d’austérité imposées au pays ont exclu plus d’un tiers des Grecs du système de santé. Les premiers touchés sont les malades atteints de cancers, de la maladie d’Alzheimer et du Sida aux traitements très coûteux.

Roche récidive

Ce n’est pas la première fois que le laboratoire suisse applique une logique strictement commerciale sur ses médicaments. Au pic de la crise en 2012, Roche avait refusé de livrer les médicaments anticancéreux - qu’il était le seul à détenir - à des hôpitaux publics grecs tant que les chèques correspondant n’étaient pas encaissés. Plusieurs patients avaient du interrompre leur traitement.

Dimitris Bafaloukos, oncologiste et président de la Société hellénique pour l’étude du mélanome, s'avoue inquiet de voir d’autres entreprises pharmaceutiques suivre l’exemple de Roche. Mais le ministère grec de la santé assure qu’une réponse à la société suisse se trouve à l’étude.


Jeudi 2 Novembre 2017

Lu 3249 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 09:27 Sanofi va supprimer 670 emplois en France


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss