Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Le gouvernement portugais menace de nationaliser la compagnie aérienne TAP




La TAP pourrait revenir dans le giron de l'Etat portugais (photo : B.L.)
La TAP pourrait revenir dans le giron de l'Etat portugais (photo : B.L.)
PORTUGAL. Pour sauver la compagnie aérienne TAP (Transportes Aéreos Portugueses), dont il détient 50% du capital depuis 2016, l'Etat portugais se dit prêt à la nationaliser.

La Commission européenne a autorisé, le 10 juin 2020, l'Etat portugais à accorder un prêt de 1,2 mrd€ - assorti d'un plan de restructuration et d'une augmentation de son pouvoir de contrôle - à la TAP. Mais, les actionnaires privés (le consortium Atlantic Gateway de l'Américain David Neeleman avec une participation de 45% et les salariés avec 5%) ont refusé ces conditions lors d'un conseil d'administration, provoquant la réaction de Pedro Nuno Santos. "Nous ferons une intervention plus ferme si l'actionnaire privé continue de ne pas accepter les conditions de l'Etat", a lancé, devant une commission parlementaire, le ministre portugais des Infrastructures. Il ne fait que rappeler une option déjà défendue par son premier ministre, Antonio Costa, mi-avril 2020, au plus fort de la crise de Covid-19 dans le pays.

Selon le journal économique portugais l'Expresso, une réunion s'est déroulée dans la nuit de mardi à mercredi entre les représentants de l'Etat et du consortium. Aucun accord n'aurait encore été obtenu. Les hypothèses du média font état d'une vente par David Neeleman de 22,5% de ses parts à l'Etat portugais contre 65 M€ alors que Lisbonne table plutôt sur 40 M€. Les discussions auraient cependant, toujours selon l'Expresso, permis de rapprocher les offres avec désormais un écart de 10 M€ (55 M€ pour l'un et 45 M€ pour l'autre). Reste que l'Etat pourrait bien ne pas venir seul dans l'opération de rachat en se faisant accompagner par Humberto Pedrosa, présent dans le consortium à hauteur de 22,5% des actions de la TAP.

Confronté aux conséquences économiques de la pandémie et au quasi arrêt des vols depuis la dernière semaine de mars 2020, la TAP accuse une perte nette de 395 M€ au premier trimestre 2020.

Mercredi 1 Juillet 2020

Lu 1211 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.