Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le gouvernement israélien va consacrer 300 millions de shekels au secteur du tourisme


ISRAËL. Faute d'arrivées étrangères, c'est toute l'industrie touristique qui se trouve en difficulté en Israël. Le gouvernement débloque une enveloppe de 300 millions de shekels pour la soutenir alors que l'aéroport Ben Gourion, principale porte d'entrée du pays, ne pourrait reprendre son activité habituelle qu'en juillet 2020.


            Partager Partager

Toutes les activités touristiques sont touchées depuis la fermeture des frontières (photo : F.Dubessy)
Toutes les activités touristiques sont touchées depuis la fermeture des frontières (photo : F.Dubessy)
ISRAËL. Alors que quelques musées ont commencé à rouvrir leurs portes mardi 2 juin 2020, principalement à Tel Aviv, le secteur du tourisme et de l'hôtellerie israélien va bénéficier d'une aide d'Etat de 300 millions de shekels, soit 77 M€. Cette somme, annoncée par Yisrael Katz et Asaf Zamir, respectivement ministre des Finances et ministre du Tourisme, va permettre de soutenir, puis de relancer, une activité sévèrement impactée depuis la fermeture des frontières en mars 2020 pour cause de coronavirus. L'industrie touristique emploie 80 000 personnes et contribue à hauteur de 3% au PIB du pays.

Selon le journal israélien Globes, qui révèle l'information, les deux ministres ont rencontré les représentants des hôteliers dont plusieurs établissements restent encore fermés. Leurs salariés se trouvent toujours en chômage technique. Ceux qui ont pu rouvrir ne peuvent cibler que la clientèle locale, alors que les touristes étrangers fournissent habituellement la majeure partie des clients des hôtels de Tel Aviv et de Jérusalem. Cette situation se répercute sur tous les métiers dépendant de leur remplissage, des agences de voyages aux sites touristiques et parcs d'attraction en passant par les tour-opérateurs et les guides.

Une liste verte des touristes étrangers

l'aéroport Ben Gourion ne devrait reprendre son trafic normal qu'en juillet 2020 (photo : F.Dubessy)
l'aéroport Ben Gourion ne devrait reprendre son trafic normal qu'en juillet 2020 (photo : F.Dubessy)
En 2019, Israël a reçu sur son sol 4,9 millions de touristes (+12% par rapport à 2018). Les Américains (1 million), les Russes (555 000) et les Français (400 000) fournissent le plus gros contingent.
Selon le ministère israélien du tourisme, entre janvier 2020 et mars 2020, les arrivées se trouvaient déjà en baisse de 30% par rapport à la même période en 2019. Sur le seul mois de mars 2020, la chute atteignait les 81%.

Si les frontières devraient prochainement s'ouvrir aux ressortissants de quelques pays peu touchés par la pandémie, via des accords bilatéraux, les Israéliens ou les résidents permanents de retour de l'étranger doivent respecter un confinement de quatorze jours, au moins encore jusqu'au 15 juin 2020. La liste des pays concernés par cette "liste verte" devrait comprendre, entre autres, Chypre (qui vient d'annoncer l'ouverture unilatérale de ses frontières aux Israéliens), la Grèce, la Slovénie, le Monténégro, la Serbie et les Seychelles. Seulement des Etats dont les gouvernements interdisent l'accès à des pays dits "rouge" comme les Etats-Unis qui, selon des recherches épidémiologiques, serait l'importateur de la majorité des cas recensés en Israël. Le pays compte 17 342 cas confirmés et 290 morts au 3 juin 2020 selon le CSSE du Johns Hopkins University.

Pas de retour à la normale pour le trafic aérien avant juillet

Les hôtels israéliens attendent le retour des touristes étrangers (photo : F.Dubessy)
Les hôtels israéliens attendent le retour des touristes étrangers (photo : F.Dubessy)
Yaakov Ganot, directeur général de l'Autorité israélienne des aéroports, a demandé à Moshe Bar Siman-Tov, ministre de la Santé, d'autoriser immédiatement la reprise des vols pour éviter "des dommages potentiellement irréversibles", indique la télévision israélienne Channel 12 news.

Reste que la compagnie aérienne nationale El Al n'a pas encore repris ses vols réguliers - au contraire de la Hongroise Wizz Air qui relie Israël à Londres, Sofia et Budapest -, et prévoit de le faire seulement à partir du 20 juin 2020 et du 27 juin 2020 pour sa filiale Sun d'Or. Seuls les vols de rapatriement et de fret sont opérés. Pour faire face à cette situation exceptionnelle pesant sur ses comptes, la compagnie cherche à obtenir un emprunt garanti par l'Etat d'un montant de 400 M$ (355 M€). Ce prêt serait essentiel à sa survie alors qu'El Al accusait déjà une perte nette de 60 M$ (53 M€) sur son résultat annuel 2019.

Le retour à la normale sur le tarmac de l'aéroport Ben Gourion, principale porte d'entrée en Israël, ne devrait intervenir qu'en juillet 2020 précise Shaul Zakai son Pdg. Les passagers sont aujourd'hui obligés de présenter leur passeport et leur billet d'avion puis de subir un contrôle de température avant même d'être autorisés à accéder au hall de départ.

Mercredi 3 Juin 2020

Lu 1628 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



RÉFLEXION

10 ans après le mouvement démocratique arabe, quels résultats ?

Henry Marty-Gauquié, membre de JFC Conseil, membre du Comité d’orientation du FEMISE, Directeur Honoraire de la BEI
Grand angle


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.