Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le gouvernement grec obtient de justesse le vote d’un budget "antipopulaire"


Rédigé par Brigitte Challiol, le Lundi 22 Décembre 2008 - Lu 2580 fois

Alors que les manifestations se poursuivent , le Parlement grec a voté un budget 2009 très contesté par l'opposition qui l'accuse d'être "antipopulaire". Le projet donne un tour de vis aux dépenses pour faire face à une dette record mais il table sur une croissance de 2,7% l'an prochain, qui devrait être revue à la baisse.


Avec une dette qui atteint 93% du PIB, le Parlement a voté cette nuit à Athènes un budget d'austérité pour 2009 (photo D.R.)
Avec une dette qui atteint 93% du PIB, le Parlement a voté cette nuit à Athènes un budget d'austérité pour 2009 (photo D.R.)
GRECE. Le projet de budget 2009 du gouvernement grec a été approuvé dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 décembre 2008 par le Parlement, à une très faible majorité et sur des bases qui risquent d’être très rapidement mises en cause.

Le projet table en effet sur un déficit public de 2% (contre 2,5% en 2008) et une croissance de 2,7% du PIB en 2009, mais dès la fin de la semaine dernière, le ministre des Finances, George Alogoskoufis, reconnaissait que cet objectif de croissance serait "difficile" à tenir et que la Grèce devrait probablement revoir son budget dans les prochains mois en raison des incertitudes économiques de 2009.

Après 13 années de croissance ininterrompues, la Grèce a commencé à ressentir la crise au troisième trimestre 2008, la croissance de son PIB se limitant à 3,1% au lieu de 4% en 2007. Sur le plan financier, le pays affiche une dette très lourde, qui atteint 93% du PIB et pour laquelle il devra verser un montant de 12 Mds€ l’an prochain.

L'opposition de gauche dénonce

Dans ce contexte, le budget 2009 donne la priorité à la réduction des dépenses, ce qui est vivement dénoncé par l’opposition de gauche et les syndicats qui récusent une politique d’austérité et "antipopulaire" ne prenant pas en compte les difficultés induites par la crise financière.

Depuis le 6 décembre, les manifestations d’étudiants et de jeunes se poursuivent. Plus de 700 lycées et plusieurs universités restent occupés et la coordination des étudiants doit décider début janvier de la suite du mouvement.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info