Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le gouvernement espagnol impose un confinement général à toute la ville de Madrid


Rédigé le Jeudi 1 Octobre 2020 à 18:26 | Lu 1126 commentaire(s)


L'ensemble de la ville de Madrid va désormais être confinée (photo : B. Luis)
L'ensemble de la ville de Madrid va désormais être confinée (photo : B. Luis)
ESPAGNE. Le confinement va désormais toucher les trois millions de Madrilènes et neuf communes de sa périphérie (Fuenlabrada, Parla, Alcobendas, Torrejón de Ardoz, Getafe, Alcorcón, Leganés, Móstoles et Alcalá de Henares). La décision faisait débat depuis plusieurs jours entre le gouvernement régional et l'Etat espagnol, mais elle a été tranchée, mercredi 30 septembre 2020. Salvador Illa, ministre espagnol de la santé, a publié, jeudi 1er octobre 2020, un décret au Journal officiel en ce sens.

Quelques quartiers de Madrid et villes voisines ont connu un confinement par étapes. Salvador Illa affirmait la nécessité d'englober toute la capitale espagnole dans les restrictions, mais six des dix-neuf régions autonomes - dont celle de Madrid donc - seules compétentes en matière de santé, refusent toujours d'accepter le plan gouvernemental; Ce dernier prévoit un verrouillage partiel ou complet  des villes de plus de 100 000 habitants les plus touchées par la pandémie. A savoir plus de 500 cas pour 100 000 personnes, plus de 10% des tests effectués dans les quinze jours avant le 27 septembre positifs et une proportion de lits de soins intensifs occupés à 35% ou plus par des malades de la Covid.

Aujourd'hui, Madrid atteint un taux de 777,7 cas de Covidés pour 100 000 habitants et des villes périphériques dépassent largement ce chiffre comme Fuenlabrada (1168,3 pour 100 000) et Parla (1155,8).

48 heures pour appliquer le décret

Selon Enrique Ruiz, responsable régional de la Santé de Madrid, le décret n'est "pas valide juridiquement". Salvador Illa a toutefois indiqué ne pas "envisager" que la région de Madrid puisse ne pas les appliquer. Isabel Diaz Ayuzo s'est voulu rassurante : "ce gouvernement n'est pas en révolte et obéira strictement à tous les ordres". La présidente du Parlement de Madrid ajoute cependant que son administration saisira la justice, "pour défendre les intérêts légitimes des habitants de Madrid." Elle a 48 heures désormais pour mettre en application le décret gouvernemental.

Les Madrilènes ne pourront plus quitter leur ville sauf pour aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener les enfants à l'école. Ils auront cependant le droit de circuler librement à l'intérieur de leur quartier. Les restaurants et les hôtels locaux devront plafonner leur taux d'occupation à 50% et les établissements de restauration fermer leurs portes à 23 h, les magasins à 22h.

La ville de Madrid recense 43,7% des nouveaux cas enregistrés en Espagne selon le ministère espagnol de la Santé.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation