Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le gouvernement espagnol impose un confinement général à toute la ville de Madrid



            Partager Partager

L'ensemble de la ville de Madrid va désormais être confinée (photo : B. Luis)
L'ensemble de la ville de Madrid va désormais être confinée (photo : B. Luis)
ESPAGNE. Le confinement va désormais toucher les trois millions de Madrilènes et neuf communes de sa périphérie (Fuenlabrada, Parla, Alcobendas, Torrejón de Ardoz, Getafe, Alcorcón, Leganés, Móstoles et Alcalá de Henares). La décision faisait débat depuis plusieurs jours entre le gouvernement régional et l'Etat espagnol, mais elle a été tranchée, mercredi 30 septembre 2020. Salvador Illa, ministre espagnol de la santé, a publié, jeudi 1er octobre 2020, un décret au Journal officiel en ce sens.

Quelques quartiers de Madrid et villes voisines ont connu un confinement par étapes. Salvador Illa affirmait la nécessité d'englober toute la capitale espagnole dans les restrictions, mais six des dix-neuf régions autonomes - dont celle de Madrid donc - seules compétentes en matière de santé, refusent toujours d'accepter le plan gouvernemental; Ce dernier prévoit un verrouillage partiel ou complet  des villes de plus de 100 000 habitants les plus touchées par la pandémie. A savoir plus de 500 cas pour 100 000 personnes, plus de 10% des tests effectués dans les quinze jours avant le 27 septembre positifs et une proportion de lits de soins intensifs occupés à 35% ou plus par des malades de la Covid.

Aujourd'hui, Madrid atteint un taux de 777,7 cas de Covidés pour 100 000 habitants et des villes périphériques dépassent largement ce chiffre comme Fuenlabrada (1168,3 pour 100 000) et Parla (1155,8).

48 heures pour appliquer le décret

Selon Enrique Ruiz, responsable régional de la Santé de Madrid, le décret n'est "pas valide juridiquement". Salvador Illa a toutefois indiqué ne pas "envisager" que la région de Madrid puisse ne pas les appliquer. Isabel Diaz Ayuzo s'est voulu rassurante : "ce gouvernement n'est pas en révolte et obéira strictement à tous les ordres". La présidente du Parlement de Madrid ajoute cependant que son administration saisira la justice, "pour défendre les intérêts légitimes des habitants de Madrid." Elle a 48 heures désormais pour mettre en application le décret gouvernemental.

Les Madrilènes ne pourront plus quitter leur ville sauf pour aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener les enfants à l'école. Ils auront cependant le droit de circuler librement à l'intérieur de leur quartier. Les restaurants et les hôtels locaux devront plafonner leur taux d'occupation à 50% et les établissements de restauration fermer leurs portes à 23 h, les magasins à 22h.

La ville de Madrid recense 43,7% des nouveaux cas enregistrés en Espagne selon le ministère espagnol de la Santé.

Jeudi 1 Octobre 2020

Lu 1025 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.