Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le fonds souverain libyen perd son recours contre Goldman Sachs



            Partager Partager

Le fonds souverain libyen perd son recours contre Goldman Sachs
LIBYE. La Haute Cour de Londres a décidé, mardi 24 octobre 2017, que la Libyan Investment Authority (LIA) avait perdu son procès contre Goldman Sachs et lui refuse donc le pourvoi en appel qu'elle était venue chercher pour récupérer 1,2 mrd$.

Après avoir échoué en première instance face aux juridictions anglaises en 2014, le fonds souverain libyen avait introduit un recours. Il accuse Goldman Sachs de lui avoir proposer en 2007 et 2008 des produits toxiques en encaissant une commission de 200 M$. La LIA voulait recouvrer une partie des pertes occasionnées par ces mauvais placements acceptés par de bien peu expérimentés responsables du fonds remplacés en août 2016.

"La Libyan Investment Authority a entrepris une stratégie visant à sécuriser ses actifs et à faire croître leur valeur de marché. La direction de la LIA a toujours été claire sur le fait qu’elle ferait tout son possible pour poursuivre ceux qui ont exploité le fonds à la fin des années 2000. Dans un premier temps, la LIA a poursuivie, à la fin de l’année 2013, les affaires judiciaires contre Goldman Sachs et Société Générale", explique dans un communiqué Ali Mahmoud Hassan, président du Comité directeur intérimaire de la Libyan Investment Authority.

Transaction avec la Société Générale

La LIA et la banque française ont depuis signé un accord transactionnel mettant fin à leur litige concernant cinq opérations financières réalisées entre 2007 et 2009 et qui avaient aussi fait l'objet d'une procédure devant la Haute Cour de justice d'Angleterre et du Pays de Galles (the High Court of Justice of England and Wales). Le montant de la transaction avait atteint les 936 M$. Par voie de communiqué commun avec la LIA, la Société Générale indiquait "exprimer ses regrets quant au manque de prudence observé par certains de ses collaborateurs" et présentait ses excuses espérant que "la Libye pourra rapidement surmonter les difficultés auxquelles elle fait face actuellement." L'affaire portait sur 58 M$ de pots-de-vins versés par la Société Générale à un intermédiaire pour lui vendre pour 2 mrds$ de produits financiers toxiques.

Réagissant à la dernière annonce de la Haute Cour de Londres, Ali Mahmoud Hassan estime que "la décision d’aujourd’hui ne brisera pas notre détermination et nous restons concentrés sur les autres litiges soulevés par le précédent comité de direction pour redresser les autres torts subis dans le passé. La richesse de la Libye doit être retourné au peuple de la Libye."

Fondée en 2006, la Libyan Investment Authority entendait, avec les profits réalisés par l'exploitation du pétrole et du gaz, "créer une source diversifiée de richesse pour les génération futures en investissant à l'échelle internationale avec une vision à long terme et durable" comme l'indiquent ses statuts. Elle se trouve, depuis la révolution dans une situation financière difficile.

Mardi 24 Octobre 2017

Lu 2463 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Décembre 2019 - 14:38 La dette publique de la France dépasse les 100% du PIB


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.