Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le financement participatif, vecteur de crédibilité et d'esprit d'entreprise


Qu'il permette seul d'amorcer un projet de "jeune pousse innovante" ou qu'il déclenche le soutien complémentaire d'autres investisseurs, le "crowdfunding" se présente comme un levier de développement économique en Méditerranée.


            Partager Partager

Un atelier, animé par Manal Tabet d'Anima Investment Network (3e en partant de la gauche) était consacré aux fonds d'abondement. (Photo JC Barla)
Un atelier, animé par Manal Tabet d'Anima Investment Network (3e en partant de la gauche) était consacré aux fonds d'abondement. (Photo JC Barla)
MÉDITERRANÉE. S'il existe plusieurs manettes pour actionner un projet innovant sur la zone méditerranéenne, le financement participatif apparaît comme l'une des plus opérationnelles, aux yeux des participants des deux ateliers professionnels organisés par Pop Finance le 5 novembre 2015 à Marseille, lors de la Semaine économique de la Méditerranée.

Pour Abdul Malik Al Jaber, président de MBAN (Middle East & North African Trade Association for Business Angels), "En transformant nos vies, il est devenu aussi indispensable au quotidien des entreprises que le cloud !". S'il ajoute qu'il n'a potentiellement "ni limite, ni frontières", toutes les sociétés innovantes ne disposent cependant pas d'un égal accès à ce moyen de lever leurs premiers fonds pour financer leurs projets. Que ce soit en Europe ou sur le pourtour méditerranéen, les pratiques varient sensiblement, lorsque l'outil existe, tout autant que l'implication des citoyens. "Le classement change selon que l'on regarde la manne financière totale des fonds levés dans chaque pays ou la part rapportée au nombre d'habitants" souligne Cédric Robin-Champigneul, chef de la représentation de la Commission européenne en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Pour développer l'économie, son efficacité semble en tout cas incontestable. 

Dialogue à conforter

"Le financement participatif, c'est le marché des petits" se réjouit Nicolas Lesur, président de Financement Participatif France, arguant qu'il finance des projets locaux qui ne pourraient pas l'être autrement. D'où la nécessité de le faciliter là où il n'existe pas ou seulement partiellement, comme s'y emploie, par exemple, la plate-forme Smala & Co, enregistrée en France pour opérer au Maroc.

"Nous discutons avec le gouvernement marocain pour permettre à des Marocains du Maroc de financer des projets portés par des Marocains et non pas "drivés" depuis le Nord vers le Sud" indique son président Pierre Champsavoir. Pour la plupart des intervenants, c'est en se fédérant que les acteurs économiques de l'innovation réussiront à peser pour influencer l'évolution des législations. "Le droit, c'est un rapport de forces" rappelle le professeur Thierry Granier (Aix-Marseille Université). "L'exemple viendra du privé" renchérit Samuel Raymond (consultant, Banque Mondiale). Au nom d'European Crowdfunding Network, Emilie Tack recommande cependant "d'être vraiment dans le dialogue et pas autocentré" pour respecter les spécificités des uns et des autres. 

Outil de persuasion

Pour Kieran Garvey (Centre de Finance Alternative de l'Université de Cambridge), le financement participatif rassure les investisseurs traditionnels. (Photo JC Barla)
Pour Kieran Garvey (Centre de Finance Alternative de l'Université de Cambridge), le financement participatif rassure les investisseurs traditionnels. (Photo JC Barla)
Favoriser le "crowdfunding", c'est pouvoir, ensuite, attirer d'autres investisseurs pour abonder au financement d'un projet. L'organisation internationale Hivos l'a démontré grâce à son partenariat avec la plate-forme libanaise Zoomaal. Cinq projets ont été financés en deux ans. "Nous avons injecté 120 000 $ qui ont permis de lever 400 000 $" assure Andra Jacob, chargée de projet d'Hivos.

Pour Kieran Garvey (ex-responsable des partenariats de CrowdCube, aujourd'hui au Centre de Finance Alternative de l'Université de Cambridge), "le financement participatif montre aux fonds traditionnels que le porteur de projet a su persuader son entourage et susciter la confiance de toute une communauté pour se lancer. Il enclenche la dynamique". Michelle Sallerin, responsable PACA de la plate-forme Kiosq To Invest, y perçoit aussi un moyen pour le jeune entrepreneur de se former aux exigences de ses futures fonctions : convaincre d'abord des particuliers de l'utilité de son produit pour un marché avant de s'atteler à lever les réticences d'autres partenaires financiers (business angels, capitaux risqueurs, banques...). Sur le point de nouer un partenariat avec une banque pour qu'une levée réussie en financement participatif facilite l'obtention d'un prêt, Pierre Champsavoir va jusqu'à détecter dans le "crowdfunding" une démarche "démocratique" parce qu'il offre l'opportunité à des jeunes gens de prendre des initiatives avec l'espoir de trouver à les financer. Un encouragement qu'Abdul Malik Al Jaber souhaite voir émerger au plus tôt : "Il faudrait montrer dès l'école à tous les enfants que créer leur business est un projet envisageable dans leur vie !". 


Jeudi 19 Novembre 2015

Lu 4341 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.