Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le directeur général de Renault doit rester président de Renault-Nissan-Mitsubishi selon Bruno Le Maire



            Partager Partager

En marge de l'incarcération de Carlos Ghosn, la question de la présidence de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se pose désormais (photo : Renault)
En marge de l'incarcération de Carlos Ghosn, la question de la présidence de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se pose désormais (photo : Renault)
FRANCE. Alors que Carlos Ghosn toujours en garde à vue au Japon depuis le 19 novembre 2018 tente de se justifier sur les accusations de malversations financières portées par la justice nippone, la question de la présidence de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se pose.

L'industriel franco-libanais a été démis de ses fonctions de président du conseil d'administration de Nissan puis de celui de Mitsubishi alors que Renault se contentait de nommer un directeur exécutif par intérim, en la personne de Thierry Bolloré, attendant l'évolution de la situation. Le constructeur automobile français a, par ailleurs, lancé un audit sur les rémunérations et les abus de bien social.

Pour Bruno Le Maire, qui s'exprimait mardi 27 novembre 2018 au soir sur la chaîne française LCI, "dans la gouvernance, il est prévu que le directeur général de Renault soit le président de l'alliance. Cette règle ne doit pas changer." Et le ministre français de l'Economie et des Finances d'insister, "le directeur général de Renault, actuellement Thierry Bolloré, directeur exécutif par intérim depuis l'interpellation de Carlos Ghosn, doit rester le président de l'alliance."

L'Etat français contrôle 15% du capital de Renault. Bruno Le Maire a déjà indiqué que "tant qu'il  n'y a pas de charges tangibles", Carlos Ghosn ne sera pas démis de ses fonctions.

Les dix membres de l'alliance (5 désignés par Renault et 5 par Nissan) se réunira jeudi 29 novembre 2018 à Amsterdam pour une rencontre prévue de longue date. La question de la nomination d'un nouveau président, mais aussi celle de la poursuite de cette entente, se trouveront, bien entendu, à l'ordre du jour.

Renault détient 43% de Nissan et Nissan 15% de Renault. Carlos Ghosn tentait de fusionner les deux groupes selon la presse japonaise.

Mercredi 28 Novembre 2018

Lu 1371 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.