Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le dialogue 5+5 réaffirme l'absence de solution militaire en Libye comme en Syrie



            Partager Partager

Les ministres des Affaires étrangères français et marocain présidaient le 5+5 à Marseille (photo F.Dubessy)
Les ministres des Affaires étrangères français et marocain présidaient le 5+5 à Marseille (photo F.Dubessy)
MEDITERRANEE. La Villa Méditerranée à Marseille accueillait, vendredi 28 octobre 2016, dix ministres méditerranéens des Affaires étrangères pour des discussions informelles annuelles.

Cette 13e édition du dialogue 5+5 a abordé la lutte contre le terrorisme et la radicalisation ainsi que les coopérations en matière de sécurité, "dans un moment où les crises régionales, en Syrie, en Irak, en Libye, au Sahel et au Proche-Orient sont un sujet de vive préoccupation" soulignait Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères et co-président, avec son homologue marocain Salaheddine Mezouar, de cette réunion.

"La crise migratoire est un des grands défis commun auquel nous devons faire face. Il faut sauver les gens en mer mais aussi les aider chez eux en terme de développement" commente Jean-Marc Ayrault. Il insiste aussi sur la jeunesse. "Nous avons effectivement investi de nouveaux champs comme les migrations, le tourisme, la santé et la jeunesse. Le 5+5 en tant que cadre est extrêmement utile car il permet une liberté de ton dans le dialogue qui n'existe pas dans d'autres réunions. Il faut la préserver".

Jean-Marc Ayrault demande aux Libyens de respecter l'accord international (photo F.Dubessy)
Jean-Marc Ayrault demande aux Libyens de respecter l'accord international (photo F.Dubessy)
Sur le dossier libyen les deux ministres ont été très clairs : "Il faut marteler que, selon les accords de Skhirat, le Gouvernement d'unité nationale est la seule instance représentative en Libye et il faut donc un déblocage avec le Parlement. Le militaire ne peut pas être au-dessus des politiques. Il est sous les ordres des politiques" insiste Salaheddine Mezouar. "La légalité doit s'installer dans ce pays dont la stabilité est extrêmement importante pour la région. Le fonctionnement entre le gouvernement et le Parlement doit entrer dans la normalité institutionnelle. Tout se joue aujourd'hui. Un recul de la communauté internationale serait plus qu'un revers, une catastrophe pour la Libye comme pour les Libyens. Avec une partition et un bain de sang." Des mots qui devraient résonner jusqu'en Libye où sera présenté la semaine prochaine un nouveau gouvernement.

Salaheddine Mezouar veut que l'on respecte le droit en Syrie comme en Libye (photo F.Dubessy)
Salaheddine Mezouar veut que l'on respecte le droit en Syrie comme en Libye (photo F.Dubessy)
Pour la Syrie, le message des dix ministres des Affaires étrangères est le même. "L'engrenage du conflit produit chaque jour encore davantage d'horreur. Il faut donc vite stopper les bombardements" insiste Jean-Marc Ayrault. Pour le ministre français, il s'agit d'une "exigence morale et politique. Comme en Libye, il n'existe pas d'issue militaire à ce conflit. Le combat contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie est juste mais sa dimension politique est essentielle. Il faut faire tomber Daech à Mossoul tout en travaillant à une solution politique inclusive après la guerre. Il faut battre le terrorisme et construire la paix."

Instauré en 1990 à Rome et relancé en 2001, le dialogue 5+5 est le plus ancien cadre de rencontre entre pays de la Méditerranée occidentale. Il regroupe l'Espagne, la France, l'Italie, Malte, le Portugal, l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. Il est co-présidé par le Maroc (jusqu'à la réunion de Marseille) et par la France (jusqu'à fin 2017). Les mandats durent deux ans. La Tunisie remplacera le Maroc en 2017.


Vendredi 28 Octobre 2016

Lu 2872 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss