Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le crowdfunding commence à séduire au Maroc



            Partager Partager

le Projet CasaLyon, sur Smala & Co a déjà réussi à réunit 77% de son financement (capture écran du site Smala&Co)
le Projet CasaLyon, sur Smala & Co a déjà réussi à réunit 77% de son financement (capture écran du site Smala&Co)
MAROC. Soixante-dix projets au Maroc ont été financés pour 2,2 millions de dirhams (198 000€) par du crowdfunding, depuis 2010, selon le premier baromètre du crowdfunding marocain publié par la plate-forme Smala & Co, le 26 août 2014.

Elle évalue le marché potentiel dans ce pays de cette méthode de financement participatif sans intermédiaire, de plus en plus en vogue, à 1M€.

Les soixante-dix projets ont été proposés sur des plates-formes européennes et américaines. « Pour l’instant, le marché du crowdfunding [au niveau mondial, ndlr] est essentiellement américain (72 %) et européen (26 %), le reste du monde se partageant les 2 % restants. La raison en est certainement les dispositifs de défiscalisation des contributions et surtout une confiance dans les transactions en ligne et les éventuels recours judiciaires », écrit Kenza Sefrioui dans Economia.

Avec Atadamone, Smala &Co est la seule plate-forme de crowdfunding dédiée au Maroc et aux Marocains résidant à l’étranger. Toutes deux sont d’ailleurs hébergées en France. « La législation marocaine qui régit le crowdfunding sur le territoire marocain est la Circulaire n°2 /2005 relative aux Conditions et procédures d’instruction des demandes d’appel à la générosité publique. Cette procédure administrative est longue et pas compatible, à l’heure actuelle, avec un processus fluide, requis par un site internet de crowdfunding », explique Arnaud Pinier, co-fondateur de Smala & Co, répondant à une interview de l’internaute.ma.  

Aujourd’hui, Atadamone, lancée par Khalid Farrahe et Jamal Aatif, ne compte que deux projets en cours. Tandis que Smala & Co en compte seulement trois. « En termes de soutiens collectés, le taux de bancarisation et les habitudes en matière de paiement en ligne, demeurent encore des freins », estime Arnaud Pinier.


Mardi 2 Septembre 2014

Lu 4075 fois




Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par crowdfunding le 03/09/2014 09:49
Il est très important de bien choisir la plateforme de crowdfunding sur laquelle on souhaite présenter son projet. Pour bien la choisir, nous vous recommandons le-crowdfunding.com. C'est un comparateur des plateformes de crowdfunding. Je vous redonne l'adresse : http://www.le-crowdfunding.com/ . Faites le bon choix.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.