Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Les rapports de l'INED (Institut National d'Etudes Démographiques)

            partager partager

Le chômage des immigrés : quelle est la part des discriminations ?


Publié en juillet 2017. Dominique Meurs



Résumé :

En France, les immigrés et fils et filles d’immigrés sont plus souvent au chômage que les autres personnes. Cela vient-il de discriminations à leur égard, ou d’autres facteurs comme un moindre niveau d’instruction ? S’appuyant sur l’enquête Trajectoires et Origines, Dominique Meurs démêle l’influence des différents facteurs jouant sur le taux de chômage pour isoler celle liée aux discriminations.

Extrait :
 

En France, le taux de chômage est plus élevé parmi les immigrés et fils et filles d’immigrés d’origine non européenne que parmi les actifs de la population générale. Ce constat fait à partir de multiples sources est confirmé par l’enquête Trajectoires et Origines (TeO). L’enquête TeO (2008) (encadré) a l’avantage par rapport aux autres sources de poser des questions sur les ressentis de discrimination, ce qui permet d’examiner s’il y a une correspondance entre le risque de chômage et le sentiment personnel de discrimination à l’embauche.







Samedi 1 Juillet 2017
Lu 1280 fois