Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le chef du gouvernement d'accord national libyen va quitter ses fonctions



            Partager Partager

Fayez el-Sarraj quittera le pouvoir fin octobre 2020 (photo : DR)
Fayez el-Sarraj quittera le pouvoir fin octobre 2020 (photo : DR)
LIBYE. Quelques jours seulement après l'annonce de la démission de Abdallah el-Thani, premier ministre du gouvernement parallèle installé à Benghazi, à l'Est du pays, c'est le chef du Gouvernement d'accord national (GNA) qui jette l'éponge. Fayez el-Sarraj devrait quitter ses fonctions fin octobre 2020.

Le premier n'a pas résisté à la pression des manifestants se plaignant de la corruption et de la détérioration de leurs conditions de vie. Les protestataires ont même incendié le bâtiment abritant le siège de ce gouvernement, sous tutelle du parlement de Tobrouk.
Le second, dans un discours prononcé à la télévision nationale libyenne mercredi 16 septembre 2020 au soir, a indiqué avoir essayé d'atteindre "le plus de consensus possible" avant de constater "mais les difficultés ont été insurmontables." Le chef du gouvernement se fait même accusateur : "certaines parties s'obstinent à parier sur la solution militaire pour servir leurs objectifs."

Reconnu par la communauté internationale après les accords de Skhirat signés fin 2015 au Maroc, Fayez el-Sarraj n'a pu mettre en place son gouvernement à Tripoli qu'en mars 2016. Après avoir dû composer avec les différentes milices présentes, il s'est retrouvé, à partir d'avril 2019, avec son principal ennemi, le Maréchal Khalifa Haftar et son Armée Nationale Libyenne (ANL) autoproclamée soutenue par les institutions de l'Est (mais aussi la Russie, l'Egypte et les Emirats arabes unis), aux portes de sa capitale. Avec l'aide militaire de la Turquie et le soutien du Qatar, les forces du GNA ont réussi à le repousser.

Un nouveau Conseil présidentiel en ligne de mire

Reste que ces deux retraits ouvrent le champ à l'arrivée d'un nouvel exécutif issu des pourparlers interlibyens. Ils donnent l'espoir, qu'enfin, neuf ans après la révolution et l'assassinat de Mouammar Khadafi, le pays ne soit plus divisé politiquement.

Un cessez-le-feu obtenu fin août 2020, a permis aux adversaires de débuter un dialogue sous l'égide d'une commission de négociation. D'abord à Bouznika au Maroc (6 au 10 septembre 2020) mais aussi parallèlement à Montreux en Suisse (7 au 9 septembre 2020). Avec ces deux démissions, la route est toute tracée vers une solution politique à la crise libyenne et lève l'obstacle à la constitution d'un nouveau Conseil présidentiel. Cet exécutif nommera un chef de gouvernement accepté par tous.
Déjà, les discussions ont permis de parvenir à un "accord global sur les critères, les mécanismes transparents et les objectifs" pour occuper les postes clefs dans les institutions publiques", déclaraient les deux parties jeudi 10 septembre 2020. Le prochain round se déroulera fin septembre 2020.

Des élections législatives et une présidentielle pourrait se dérouler d'ici mars 2021, comme l'espérait Fayez el-Sarraj fin août 2020 à l'annonce de la fin des combats.

Jeudi 17 Septembre 2020

Lu 411 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.