Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le candidat soutenu par Ankara emporte la présidence de la République turque de Chypre du Nord


Rédigé par , le Lundi 19 Octobre 2020 - Lu 685 fois


Ersin Tatar prend la présidence de la RTNC (photo : UBP)
Ersin Tatar prend la présidence de la RTNC (photo : UBP)
CHYPRE. Contre toute attente, Ersin Tatar (60 ans) du Parti de l'Union nationale (Ulusal Birlik Partisi - Parti d'unité nationale - UBP) a été élu, dimanche 18 octobre 2020, président de la République turque de Chypre du Nord (RTNC) avec 51,74% des voix. Si le candidat nationaliste, soutenu par Ankara était arrivé en tête au premier tour de cette élection (32,35% des suffrages) le 11 octobre 2020, le report annoncé des suffrages des deuxième (Mustafa Akinci le président sortant - 29,84%) et troisième (Tufan Erhurman - 21,68%), d'accord sur une réunification avec la République de Chypre sous la forme d'un Etat fédéral, devait permettre à l'actuel président de l'emporter.

Membre de l'Union européenne, la République de Chypre est la seule reconnue par la communauté internationale alors que la RTNC, autoproclamée, ne l'est que par la Turquie.

Ersin Tatar demeure un fervent partisan du maintien à un système à deux pays. Il va donc pouvoir compter sur le soutien financier et militaire turc présents depuis la création de la RTNC en 1983, alors que Mustafa Akinci tentait de se détacher de cette main-mise depuis son élection en avril 2015. Et les bonnes relations avec la partie Sud de l'île méditerranéenne, acquises après plusieurs années de discussion malgré l'échec d'un accord de paix en 2017, devraient vite tourner au vinaigre.

La Turquie félicite le nouveau président

L'arrivée d'Ersin Tatar comme président de cette république autoproclamée de 300 000 habitants vient rabattre les cartes alors qu'Union européenne et Turquie se trouvent toujours en conflit en Méditerranée orientale. La reprise des activités d'exploration d'hydrocarbures par Ankara au large de la Grèce et de Chypre n'arrange pas les choses.

"Nous allons travailler ensemble pour assurer la prospérité, le développement et la sécurité des Chypriotes-turcs. Nous allons défendre ensemble les droits et intérêts légitimes de Chypre-Nord en Méditerranée orientale", a d'emblée tweeté, Mevlüt Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères. Tandis que Recep Tayyip Erdogan affirmait sur le même réseau, tout en félicitant Ersin Tatar pour son élection, que "la Turquie continuera à tout mettre en oeuvre pour protéger les droits et la loi de la nation chypriote turque"

La réunification devra donc attendre... Et les remous vont continuer en Méditerranée orientale.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info