Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Le Sud et l’Est méditerranéen promis au régime sec pour 2050




MÉDITERRANÉE. Selon une étude du Plan Bleu menée en collaboration avec le laboratoire Hydrosciences Montpellier, par Marianne Milano, il faut jouer sur la demande en eau et favoriser l’implication des populations pour éviter une pénurie d’eau à l’horizon 2050.


            Partager Partager

Marianne Milano. "Les stratégies nationales ont jusqu’à présent privilégié une politique de l’offre" (photo XDR)
Marianne Milano. "Les stratégies nationales ont jusqu’à présent privilégié une politique de l’offre" (photo XDR)
Pourquoi le bassin méditerranéen est-il en danger de pénurie d’eau ?
Les demandes en eau agricoles seront de plus en plus importantes. En 2050 les surfaces irriguées doubleront probablement au Sud et à l’Est. Cela s’explique notamment par une croissance démographique qui devrait se poursuivre. Elles devraient représenter 40% voire plus de 80% des ressources en eau disponibles.

Quel est aujourd’hui l’impact de l’agriculture ?
Elle exerce une forte pression sur les ressources en eau et représente actuellement plus de 50% des quantités d’eau consommée. Cette situation se traduit déjà par un stress hydrique important. À l'inverse, au nord de la Méditerranée, le stress hydrique resterait faible à modéré.

En cas d’utilisation raisonnée, de chasse aux fuites de réseau par exemple, en comptant sur la responsabilité des consommateurs, les régions de la Rive-Nord conserveraient une situation de confort. Mais les progrès d’économie d’eau, à eux seuls, ne permettraient pas de pallier l’expansion des surfaces irriguées et la croissance démographique au Sud.

Comment réagissent les gouvernements?
Les stratégies nationales ont jusqu’à présent privilégié une politique de l’offre. Par exemple, le recours aux eaux fossiles en Libye est connu. Puis, en 2005 les pays concernés ont adopté la Stratégie Méditerranéenne de Développement Durable, qui a renversé la tendance. Elle préconise de stabiliser la demande, notamment en optimisant la goutte d’eau consommée à la parcelle agricole.

Pénurie d'eau annoncée (photo Amandine Place)
Pénurie d'eau annoncée (photo Amandine Place)

La pénurie quasi certaine au Sud sans régulation de la demande

Y a-t-il d’autres préconisations ?
La SMDD promeut aussi un renforcement de la capacité des hydrosystèmes à répondre à la demande en eau. En ce sens, nous avons travaillé sur une méthode qui intègre l’impact du changement climatique sur la disponibilité des ressources en eau. La SMDD veut aussi renforcer l’échange les partenariats entre scientifiques, gestionnaires et politiques. C’est une condition essentielle pour que tous les acteurs s’entendent sur des stratégies qui visent à l’exploitation durable des ressources en eau.

Cette stratégie peut-elle à elle seule résoudre la pénurie d’eau annoncée ?
Finalement non. Malgré les progrès envisagés, notre étude montre que l'Est et le Sud devraient vivre une situation de pénurie. Toutefois, nos travaux ne prennent pas en compte les efforts actuels réalisés dans les pays de la Rive-Sud de la Méditerranée, en matière d’utilisation d’eau de mer et de réutilisation d’eaux usées.

Tout dépend-il des gouvernements et des gestionnaires de l’eau ?
En fait nous concluons que ce n’est pas suffisant. Il faut « sortir du monde de l’eau » pour parvenir à mieux la gérer. J’entends par là intégrer tout ce qui peut favoriser un changement culturel. Nous devons mieux comprendre comment entraîner une baisse de la demande en eau en mobilisant des populations conscientes de leur rôle.
Dans tous les cas une pénurie d'eau menace le Sud et l'Est (Illustration Marianne Milano Plan Bleu DR)
Dans tous les cas une pénurie d'eau menace le Sud et l'Est (Illustration Marianne Milano Plan Bleu DR)


Mardi 12 Février 2013


Lu 1231 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2018 - 15:01 La Méditerranée sous observation







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert

LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE