Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le Sahara occidental prend rendez-vous avec son avenir à Genève



            Partager Partager

Hélicoptère de la Minurso, force de l'Onu créée ena vril 1991 (photo Minurso)
Hélicoptère de la Minurso, force de l'Onu créée ena vril 1991 (photo Minurso)
SAHARA OCCIDENTAL. Mercredi 5 et jeudi 6 décembre 2018 s'ouvrira au Palais des Nations de Genève une table ronde, qualifiée d'"initiale", sur l'avenir du Sahara occidental à l'initiative du secrétaire général des Nations Unis, Antonio Gutteres.

Placée sous l'égide d'Horst Kohler, cette réunion vise à relancer les négociations sur ce territoire convoité par le Maroc - qui en contrôle 80% - et la République arabe-sahraouie démocratique, autoproclamée en 1976. "Il est temps d'ouvrir un nouveau chapitre dans le processus politique", commente l'ancien président allemand et désormais émissaire de l'Onu.

Avec la présence attendue de représentants du Maroc, du Front Polisario (Frente popular para la liberacion de Saguia el-Hamra y de Rio de Oro), de l'Algérie et de la Mauritanie, le simple fait de pouvoir tenir cette table ronde apparaît déjà comme un exploit alors que les discussions n'avancent plus depuis mars 2012. Selon l'ordre du jour, les participants devraient évoquer "la situation actuelle, l'intégration régionale et les prochaines étapes du processus politique".

L'Algérie soutient le Front Polisario dans ses revendications mais affirme venir à Genève qu'en tant qu'observateur.

Cette région de 266 000 km², séparée du Maroc par un mur de sable de 2 700 km, se cherche encore un statut post-colonial et est classée comme territoire non autonome par l'Onu. Le Sahara occidental ne dispose donc, à ce jour, d'aucun statut, même s'il est revendiqué par le Maroc.


Lundi 3 Décembre 2018

Lu 1050 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:21 La France frappée de nouveau par les attentats



1.Posté par Rachid ELAÏDI le 04/12/2018 05:13
Et si la solution passe par une guerre ouverte Maroc vs Algérie?

Je pose la question , car rien ne me semble sortira du chapeau de ces négociations à Genève. les sahraouis veulent une indépendance intégrale et la monarchie marocaine veut tout le Sahara. il n' y a ni un juste milieu , ni un abondant donc les algériens comme les marocains entendent les tambours de guerre... :le Maroc a déjà lancé une proscription des jeunes et l'Algérie de même , Bouteflika dans sa lettre au parlement algérien est déjà dans cette logique de guerre ,de même le Makhzen à Rabat , la France orchestre de Paris cette parade guerrière.

Il est vrai qu'une telle négociation engendrerait d'autres négociations pour le printemps et ainsi de suite . Pour montrer aux américains que tout le monde est pour une solution politique et tout de suite . Or les français comme les américains ...savent que les protagonistes n'ont aucun intérêt à résoudre cette question car personne ne veut rien partager avec l'autre et la plupart des protagonistes sont ds charognards;ils ne veulent rien entendre sauf si c'est nécessaire c'est l'armée avec qui faut-il négocier et les deux armée sont sur le quai vif et on entend dans ce Maghreb que le bruit des bottes et des chars et des avions de chasse...

L'ONU ne peut rien faire dans ce cas de figure et il n'y aura jamais de représentant de l'ONU,un chevronné, sur cette question tant que tout le monde mord avec force et détermination .

La solution qui me semble, coule de l'eau de source est de rentrer dans une guerre et donc de faire appel aux jeunes et aux anciens retraités des deux armées …

Si on fait une démonstration par absurde ,qui est une fiction politique : si les deux régimes politiques à Rabat comme à Alger changent et/ou dans la continuité/discontinuité , la solution peut être trouvée plus facilement .

Et en dernier lieu, si les américains peuvent imposer une solution aux français ,car ces derniers n'ont pas grandi depuis le temps de la colonisation ; il y aura certainement une solution politique imposée...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss