Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Réseau syrien pour les droits de l'homme recense 3 364 civils morts en Syrie en 2019



            Partager Partager

Les civils paient un lourd tribut en Syrie (photo : SNHR)
Les civils paient un lourd tribut en Syrie (photo : SNHR)
SYRIE. Dans son rapport annuel,"Un Etat détruit et des personnes déplacées", le Réseau syrien pour les droits de l'homme (SNHR) indique l'émission de quatre-vingt sept notices sur plusieurs types de violations importantes des droits de l'homme intervenues en 2019. Ces documents s'appuient sur 242 récits à la première personne de victimes blessées dans des attaques et d'autres survivants (ambulanciers, paramédicaux, familles de victimes).

Selon les chiffres qu'il publie jeudi 23 janvier 2020, 3 364 civils, dont 842 enfants et 486 femmes adultes, ont été tués en 2019 en Syrie. Parmi eux, les forces du régime syrien seraient responsables de la mort de 1 497 civils, dont 371 enfants et 224 femmes. L'ONG créée en juin 2011 accuse le régime syrien de quarante-trois massacres. Les alliés russes seraient eux coupables du décès de 452 civils dont 112 enfants et 71 enfants au cours de vingt-deux opérations. Les islamistes extrémistes auraient tués quarante-neuf civils (dont quarante-cinq par le groupe Hay'at Tahrir al Sham), le Parti islamique du Turkestan, quatre civils et les Forces démocratiques syriennes (opposition) animées par les Kurdes 164 (dont 50 enfants et 15 femmes). La coalition dirigée par les Etats-Unis serait elle coupable de trois massacres durant lesquels soixante-huit civils, dont vingt enfants et dix-sept femmes, auraient péri. Les auteurs de 1019 décès (dont 264 enfants et 149 femmes) n'ont pas pu être identifiés.

Le Conseil de sécurité en accusation

Parallèlement, le SNHR indique la mort d'au moins 305 personnes sous la torture dont 275 entre les mains des forces du régime syrien, treize de celles des Forces démocratiques syriennes, quatre de celles de Hay'at Tahrir al Shaam, autant dans les centres de détention de l'opposition armée et neuf autres dont les coupables ne sont pas connus.

"Le plus grave que les Syriens aient connu en 2019 a été la continuation de violations horribles pour la huitième année consécutive, avec des zones supplémentaires soumises à des bombardements, des destructions et des déplacements. Cette crise syrienne, qui  inclue les crimes commis contre l'humanité et contre le peuple syrien, représente une terrible tache sur l'histoire contemporaine de l'humanité, d'autant plus que, malgré le massacre qui dure depuis de nombreuses années et qui est documenté dans de nombreux rapports, le Conseil de sécurité n'a pris aucune action pour y mettre fin, et aucune coalition internationale civilisée n'a été formée pour protéger les civils en dehors du Conseil de sécurité, même après son incapacité totale à remplir ses fonctions", note amèrement Fadel Abdul Ghany, président du SNHR.

Le document de cent pages recense également les événements majeurs survenus en Syrie durant cette année 2019, inclue des comparaisons annuelles des violations des droits de l'homme et évalue les retombées du conflit sur la répartition du pays entre belligérants. Ainsi, le SNHR constate une expansion significative des zones contrôlées par l'alliance composée de la Syrie, la Russie et l'Iran. Et ce aux dépens de l'Etat islamique et des Forces démocratiques syriennes dominées par les Kurdes.

Près d'un million de Syriens ont fait l'objet de déplacements forcés.

Voir le rapport "Un Etat détruit et des personnes déplacées"

Jeudi 23 Janvier 2020

Lu 1465 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA


agenda

Recherche personnalisée

Soumettre un événement

À cause de la pandémie du Covid-19
et des différentes restrictions
de circulation, de confinement et de fermeture des lieux publics dans les pays méditerranéens, nous suspendons jusqu'à nouvel ordre la publication
de notre agenda







À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.