Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Prix Frédéric Chevalier du Fonds High Co pour entreprendre récompense BeEthic et Shelt-In


Le Fonds HighCo pour entreprendre décerne pour son cru 2019 deux prix le Prix Frédéric Chevalier-HighCo à BeEthic, application permettant de recueillir des informations éthiques et morales sur des produits, et le Prix Coup de Cœur à Shelt-In, un projet de boitier connecté pour réduire les risques d'accident des pompiers en intervention.


            Partager Partager

Le lauréat 2018 Nicolas Garcin et Julie Boisnard co-lauréate 2019 encadrent trois membres de l'équipe des étudiants d'Epitech récompensée par un Prix Coup de Coeur (photo : F.Dubessy)
Le lauréat 2018 Nicolas Garcin et Julie Boisnard co-lauréate 2019 encadrent trois membres de l'équipe des étudiants d'Epitech récompensée par un Prix Coup de Coeur (photo : F.Dubessy)
FRANCE. Pour la seconde année consécutive, le Fonds HighCo pour entreprendre organisait un concours destiné à soutenir l'entrepreneuriat des jeunes. Deux prix, réservés aux porteurs de projets de moins de vingt-cinq ans et fondés sur des idées innovantes et digitales, ont été décernés lors de ce cru 2019 : le Prix Frédéric Chevalier-HighCo (du nom du fondateur en 1990 d'HighCo décédé en juillet 2017) et le Prix Coup de Cœur. 

Le premier est revenu à Julie Boisnard et Alexis Bourgy. Ils présentaient une application baptisée BeEthic permettant de définir en un simple scan des informations éthiques et morales sur tous les produits se trouvant dans le commerce. Ils reçoivent une dotation de 10 000 € composé d'une dotation de 6 000 € à utiliser pour financer des expertises et d'une stage d'une semaine en immersion dans un bootcamp d'une valeur de 4 000 €. Hébergé par The Camp (Aix-en-Provence) au mois d'octobre, ce séjour leur donnera les clefs pour structurer leur idée et l'amener jusqu'à la création d'une entreprise. "Le Fonds nous permet de développer notre projet et d'être accompagné dans notre démarche", se félicite Julie Boisnard.

Le Prix Coup de Cœur (5 000 €) a été attribué à Lucas Le Ray et son projet Shelt-In. Avec six camarades de promos, l'étudiant d'Epitech de vingt-et un ans travaille sur un boitier connecté et portable accompagnant les pompiers durant leurs interventions afin de réduire les risques d'accidents. "L'objectif est de sauver la vie de ceux qui la risque pour nous sauver", résume-t-il. Les capteurs de cette ceinture enregistrent plusieurs données (fréquence cardiaque, température...) transmises en temps réel au chef d'intervention. "Deux prototypes existent dont un se trouve en test auprès du SDIS 06 (NDRL : Service départemental d'incendie et de secours). La prochaine étape consistera, à la fin du mois de septembre 2019, à tester noter second prototype pour une démarche d'industrialisation prévue au second semestre 2020", explique l'ingénieur en informatique qui entre en quatrième année. Il prévoit de créer une entreprise dès la fin de l'année 2019.

Trois associations d'aide à l'entrepreneuriat soutenues par le Fonds HighCo

Avec le Fond HighCo pour entreprendre qu'elle préside, Céline Dargent veut favoriser l'entrepreneuriat des jeunes de moins de vingt-cinq ans (photo : F.Dubessy)
Avec le Fond HighCo pour entreprendre qu'elle préside, Céline Dargent veut favoriser l'entrepreneuriat des jeunes de moins de vingt-cinq ans (photo : F.Dubessy)
"En créant ce Fonds, nous cherchions à apporter une vraie valeur ajoutée, une légitimité, quelque chose qui nous touche et touche nos collaborateurs. Nous avons trouvé tout cela en donnant aux jeunes le goût d'entreprendre et en aidant la jeunesse à entreprendre", commente Didier Chabassieu, président du directoire du groupe.

Basé à Aix-en-Provence, HighCo (173,77 M€ de chiffre d'affaires en 2018 et 750 salariés) spécialisé dans la data, le marketing et la communication, est présent en France, en Espagne, en Italie, au Benelux et aux Emirats arabes unis.

"Nous sommes convaincus, chez HighCo, qu'il est du devoir des entreprises, en tant qu'acteur économique, d'encourager l'entrepreneuriat. Que ce soit financièrement ou sous forme de mentorat, les entreprises ont beaucoup à apporter et à offrir pour aider les jeunes entrepreneurs à concrétiser leur projet", commente Céline Dargent, , présidente du Fonds HighCo pour entreprendre.

En dehors du prix annuel, le Fonds HighCo pour entreprendre aide financièrement trois associations axées sur les enjeux entrepreneuriaux : Entreprendre pour apprendre (sensibilise les élèves de huit à vingt-cinq ans à l'entrepreneuriat et développe leurs compétences avec l'appui du monde de l'entreprise et du corps enseignant) la Ruche (accompagnement par un réseau d'incubateurs de la création, le développement et la croissance d'entreprises ayant un impact social sur les territoires) et Positive Planet (accompagnement gratuit de porteurs de projets d'entreprise dans les quartiers prioritaires). Chacune d'entre elle perçoit une donation de 10 000 € ainsi que de l'aide de tout un écosystème d'experts pour les aider à faire avancer leurs projets.

Les collaborateurs de l'entreprise se trouvent très impliqués dans cette action, du choix des bénéficiaires et lauréats à l'aide apportée aux porteurs de projets. "Nous voulons partager notre expertise, donner de notre temps, transmettre notre savoir-faire", souligne Céline Dargent.

Les salariés d'HighCo, ici avec les lauréats 2018 et 2019, s'implique dans le choix des projets et apportent leur expertise aux jeunes retenus (photo : F.Dubessy)
Les salariés d'HighCo, ici avec les lauréats 2018 et 2019, s'implique dans le choix des projets et apportent leur expertise aux jeunes retenus (photo : F.Dubessy)
Le Lauréat 2018 réalisera son premier chiffre d'affaires en 2019

Lauréat 2018 du Prix Frédéric Chevalier-HighCo, Nicolas Garcin poursuit son aventure de digitalisation des offices de tourisme avec sa plate-forme FeelCity, "l'office de tourisme de demain", comme il le qualifie. Le jeune ingénieur des Arts et Métiers (Aix-en-Provence) propose aux touristes de créer un parcours personnalisé en fonction de leurs désirs de visites. Un parcours optimisé prenant en compte des paramètres comme les pics d'affluence, la distance mais aussi la météo.

"Une première version sortira à la fin du mois de septembre 2019 pour l'office de tourisme du Pays d'Apt Luberon qui regroupe vingt-six communes", dévoile Nicolas Garcin à econostrum.info.
L'entreprise créée en avril 2019 réalisera donc son premier chiffre d'affaires dès son premier exercice.

En janvier 2020, FeelCity ajoutera un service de billetterie à son offre.

"Nous sommes déjà trois salariés avec un développeur et un directeur de produit, et ils vont monter au capital de notre entreprise", indique l'ancien lauréat. Nicolas Garcin entend embaucher deux personnes de plus d'ici la fin de l'année 2019.

Mardi 17 Septembre 2019

Lu 1465 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.