Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Portugal reporte à 2013 la privatisation du transport de fret par chemins de fer



            Partager Partager

Le fret ferroviaire attendra avant d'être privatisé (photo CP Carga)
Le fret ferroviaire attendra avant d'être privatisé (photo CP Carga)

PORTUGAL. Le gouvernement portugais a décidé de reporter à 2013 la privatisation du secteur de transport ferroviaire de marchandises. La privatisation de CP Carga  figure dans le programme de redressement économique signé avec la troïka de l’aide internationale (FMI, Banque Centrale Européenne, Union européenne) pour une concrétisation avant la fin de l’année 2012.

Selon le secrétaire d'État aux transports « il n’a pas été possible d’établir un plan avec la France et l’Espagne, pas plus qu’avec l’Union Européenne, sur le programme de construction future des infrastructures ferroviaires ».

En conséquence, la valeur de CP Carga se trouve dépréciée et Sergio Monteiro mise sur l’élaboration d’un programme d’investissements au niveau européen d’ici 2013.

Le gouvernement portugais n’a pas l’intention de se défaire des terminaux ferroviaires appartenant à CP Carga, pour pouvoir ainsi conserver une égalité des conditions d’accès à l’ensemble du réseau des plateformes logistiques, pour tous les opérateurs, y compris étrangers.

La négociation d’un report de la privatisation s'expliquerait vraisemblablement par l’absence de propositions correspondant aux attentes du gouvernement portugais, estiment les observateurs du secteur ferroviaire.

CP Carga affiche une dette de 30 M€ en 2011, après un passif de 36 M€ en 2010. Elle compte 634 salariés, et au titre d’entreprise d’État, elle a été soumise au plan de contention des dépenses consistant à supprimer les primes des 13 e et 14 e mois des travailleurs de cette société.

Le programme de privatisations prévu en 2012 doit permettre à l’État portugais d’encaisser 5, 5 Mds€.


Vendredi 24 Août 2012

Lu 1767 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.