Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Le Portugal, premier État membre à présenter son plan de relance à la Commission européenne




Antonio Costa, Premier ministre portugais, et son ministre de la planification Nelson de Souza ont officiellement remis leur plan de relance et de résilience à la Commission européenne via la plate-forme informatique dédiée (photo : Gouvernement portugais)
Antonio Costa, Premier ministre portugais, et son ministre de la planification Nelson de Souza ont officiellement remis leur plan de relance et de résilience à la Commission européenne via la plate-forme informatique dédiée (photo : Gouvernement portugais)
PORTUGAL. Le Portugal est le premier État membre de l'Union européenne à avoir soumis officiellement, jeudi 22 avril 2021, la version finale de son plan de relance et de résilience (PRR) à la Commission européenne, via la plate-forme informatique dédiée. Il avait déjà été présenté à Bruxelles le 15 octobre 2020 dans une version désormais modifiée.
Lisbonne donne l'exemple, alors qu'elle assure depuis le 1er janvier 2021 et jusqu'au 30 juin 2021 la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. "Cela marque le début d'une nouvelle phase du processus de mise en œuvre de la facilité pour la reprise et la résilience", a salué, jeudi 22 avril 2021, Ursula von der Leyen. La présidente de la Commission européenne "attend avec intérêt d'évaluer le plan portugais, qui met l'accent sur la résilience, le climat et la transition numérique et comprend des projets dans presque tous les domaines phares européens." Elle indique vouloir "continuer à coopérer activement avec les États membres pour les aider à élaborer des plans de grande qualité. "

Ursula von der Leyen ajoute que "pour les premiers paiements puissent être effectués, nous avons besoin que tous les États membres aient approuvé la décision relative au ressources propres. Je suis convaincue que tout sera en place d'ici l'été." Ils ont jusqu'au 30 avril 2021 pour le faire, et il en manque encore dix à l'appel.

Cette précision de la présidente de la Commission européenne se voulait un message à Emmanuel Macron et Mario Draghi. Le président français et le président du Conseil italien ont en effet, mercredi 21 avril 2021 lors d'un entretien téléphonique, affirmé "la même volonté de voir rapidement se conclure la ratification du plan de relance européen", comme l'a indiqué un communiqué de l'Élysée.

750 mrds€ dont 312,5 mrds de subventions directes

Baptisé NextGenerationEU et adopté en novembre 2020 dans le cadre financier pluriannuel (1100 mrds€ de 2021 à 2027) par le Parlement européen et le Conseil européen sur proposition de la Commission européenne, le plan européen porte sur 750 mrds€. Il n'est, à ce jour, ratifié que par dix-sept pays sur les vingt-sept de l'UE. Le plan prévoit un mécanisme européen inédit de dette communautaire impliquant tous les États membres.

La majorité de cette somme, soit 672,5 mrds€ sera dédiée à la Facilité pour la reprise et la résilience (FRR) qui la redistribuera sous forme de subventions directes (312,5 mrds€ au total) - principalement destinées aux investissements dans la transition verte (37% des sommes) et le développement du numérique (20% minimum) - et de prêts remboursables sur trente ans (360 mrds€). Pour atteindre les 750 mrds€, il faut inclure les enveloppes dévolues à six programmes : ReactEU (47,5 mrds€), Horizon Europe (5 mrds€), InvestEU (5,6 mrds€), Développement rural (7,5 mrds€), Fonds pour une transition juste (FTJ - 10 mrds€) et rescUE (1,9 mrd€).

NextGenerationEU est destiné à accompagner les programmes nationaux de relance et de résilience. Le principal bénéficiaire sera l'Italie (191 mrds€ dont 68,9 mrds€ de subventions), suivie de l'Espagne (140 mrds€/69,5 mrds€) et de la France (40/39,4 mrds€). Ces fonds seront versés à hauteur de 70% sur les deux premières années et les 30% restants en 2023 selon des critères différents.

Madrid a choisi de ne pas attendre ce transfert d'argent en décidant d'affecter 27 mrds€ à plusieurs projets précis. Un plan d'aide à l'achat de véhicules électriques a ainsi été adopté, mardi 13 avril 2021. "Nous allons financer nous-mêmes jusqu'à ce que ces ressources économiques arrivent de Bruxelles (...) Quel que soit le temps que mettra la Commission européenne à recourir aux marchés financiers pour s'endetter ou que mettront certains pays pour ratifier définitivement", commentait, mardi 13 avril 2021, Pedro Sánchez, chef du gouvernement espagnol.

13,9 mrds€ de subventions pour le Portugal

D'un montant total de 16,644 mrds€, le plan portugais prévoit trente-six réformes et soixante-dix-sept investissements dans les domaines de la résilience (11,125 mrds€) , de la transition climatique (3,059 mrds€) et de la transition numérique (2,46 mrds€).

Sur les 13,9 mrds€ de subventions prévues, 37% concernent la transition verte (47% alloués aux objectifs de transition climatique). "Quel est donc le défi que nous avons? Identifier les projets réalisables d'ici 2026 et qui, simultanément, peuvent avoir un impact immédiat sur la relance de notre économie et de l'emploi, mais aussi avoir un potentiel de réforme structurelle de notre pays, résolvant les problèmes avec lesquels nous vivons depuis trop longtemps", rappelle António Costa, le premier ministre portugais.

Parallèlement, Lisbonne pourrait emprunter 2,7 mrds€ dans le cadre de NextGenerationEU pour le logement, la capitalisation des entreprises et les transports.

L'exécutif européen dispose désormais de deux mois pour valider le plan portugais. il sera ensuite soumis au Conseil européen, via le Conseil Affaires économiques et financières (EcofIn) qui regroupe les ministres de l'Economie et des Finances de tous les États membres.

Jeudi 22 Avril 2021

Lu 1742 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.