Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Portugal n'a pas besoin de plan d'aide



            Partager Partager

Antonio Costa promet un déficit en deça des 2,5% en 2016 (photo : gouvernement portugais)
Antonio Costa promet un déficit en deça des 2,5% en 2016 (photo : gouvernement portugais)
PORTUGAL. Antonio Costa réfute, mercredi 31 août 2016, tout nouveau plan d'aide financière suggéré par plusieurs analystes allemands. Selon le premier ministre portugais, "cette idée d'un nouveau plan de sauvetage est complètement absurde. Pour la première fois, nous aurons un déficit respectant les exigences européennes...Il est totalement hors de question."

Après sa sortie réussie en 2014 d'un plan de sauvetage de 78 mrds€, le Portugal affiche aujourd'hui une dette de 131,6% de son PIB et une croissance très faible (0,3% au second trimestre). En juillet 2015, Jeroen Dijisselbloem, président de la zone euro, déclarait le Portugal (comme l'Espagne) en dérapage budgétaire, son déficit atteignant en 2015 les 4,4% contre 3% demandés par le pacte de stabilité et 4,2% fixés par la Commission européenne. Des sanctions budgétaires avait été évoquées sans connaître de suites.

En 2016, Lisbonne devrait atteindre un déficit public "clairement en dessous" des 2,5% exigés par Bruxelles affirme Antonio Costa. S'il tient ses promesses, ce sera la première fois que le Portugal ne dépasse pas les 3%. "Il n'y a pas beaucoup de pays dans la zone euro qui ont des déficits très inférieurs à celui que nous aurons cette année" insiste le premier ministre.

Le Portugal a levé, mercredi 31 août 2016, 1 mrd€ de dette à cinq et dix ans soit 550 M€ à 3,027% pour des obligations à échéance 2026 et 450 M€ de titres à échéance 2021 au taux de 1,87%.

Eric Apim
Jeudi 1 Septembre 2016

Lu 1904 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.