Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Portugal met en place une taxe de sécurité alimentaire pour les grandes surfaces



            Partager Partager

Magasin de l'enseigne Pingo Doce à Lisbonne (photo Marie-line Darcy)
Magasin de l'enseigne Pingo Doce à Lisbonne (photo Marie-line Darcy)
PORTUGAL. Le gouvernement portugais décide de créer une taxe de sécurité alimentaire qui s’appliquera à la grande distribution. Selon le ministère de l’agriculture chargé d’appliquer le nouveau règlement, la taxe se destine à financer le Fond sanitaire et de Sécurité alimentaire de l’État, et permettra de recueillir 12 à 13 M€.

Les établissements concernés sont les grandes surfaces de 2 000 m² ou les chaînes de supermarchés totalisant 6 000 m². Le ministère prévoit qu’elle s’applique à un total de 1 800 établissements dans le pays. Cette taxe sera fixée par un décret d’application et sera comprise entre 6 et 8 € par m² de superficie commerciale. Elle s’appliquera aux aliments d’origine végétale ou animale, frais comme congelés. Selon Assunção Cristas, ministre portugaise de l’Agriculture, l’impact sera réduit dans la mesure ou la taxe représente 0,1 % du chiffre d’affaires des hypermarchés

L’ensemble du secteur du commerce alimentaire s’insurge contre cette mesure qualifiée « d’inopportune, non justifiée et socialement injuste » par le groupe Jeronimo Martins, détenteur de la chaîne « Pingo Doce », leader au Portugal.

Pour l’APED , l’Association des Entreprises de Distribution, la taxe alimentaire aura un effet négatif sur l’ensemble du secteur productif alimentaire, de l’agriculture à la commercialisation en passant par l’industrie de transformation agroalimentaire. La CCP (Confédération du Commerce et des Services) s’interroge sur la stratégie suivie par le gouvernement alors qu’il a annoncé en concertation sociale des mesures d’allégement des charges pesant sur le fonctionnement des entreprises.

Le secteur met en garde sur la répercussion de la taxe sur le prix final des produits et l’impact pour le consommateur. Depuis janvier 2012, de nombreux produits alimentaires essentiels ont déjà vu leur taux de TVA porté de 13 à 23 %, ce qui associé à une inflation de l’ordre de 3,1 % sur an a contribué à une diminution du pouvoir d’achat au Portugal.

Les deux grands groupes du secteur de la distribution, Sonae (enseigne Continente) et Jeronimo Martins (enseigne Pingo Doce) disposant chacun de plus d’un demi-million de mètres carrés devront reverser à l’État entre 2,5 et 2,8 M€ par an.

Vendredi 27 Avril 2012

Lu 2373 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.