Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le Plan solaire méditerranéen de l’Upm éclaire le Forum de Paris


Rédigé par Hala Kodmani, à PARIS, le Lundi 12 Avril 2010 - Lu 2032 fois

La "montagne d’opportunités" que représente la demande en énergie des pays de la zone Mena d’ici 2030 a remonté le moral des participants au Forum de Paris, les 9 et 10 avril 2010. Mais commencer par proposer "l’énergie solaire pour tous en Méditerranée, c’est mettre la charrue avant les bœufs", estime le Geres, une ONG environnementale française.


De gros investissements sont attendus dans le domaine des énergies renouvelables (photo BP Solar)
De gros investissements sont attendus dans le domaine des énergies renouvelables (photo BP Solar)
MEDITERRANEE. Même Henri Guaino, apparu bien désabusé en faisant le point sur l’Upm (Union pour la Méditerranée) en clôture du Forum de Paris 2010 dimanche 10 avril 2010, l’admet : l’un des rares projets de l’Upm à bien avancer est celui du Plan solaire méditerranéen (PSM).  Le conseiller spécial du président de la République française Nicolas Sarkozy y voit même un "énorme potentiel de projets nécessitant des investissements gigantesques".

Il fait écho au directeur général de la Caisse des dépôts, Augustin de Romanet. Dans une table ronde consacrée aux "investissements du futur : énergies renouvelables, énergie solaire", celui-ci évoque une "montagne d’opportunités et de besoins" pour qualifier la demande en énergie appelée à doubler dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) d’ici 2030. Ainsi, sur des investissements estimés à 200 mds$ (147,2 mds€) dans les cinq prochaines années dans ces pays, 35 mds$ (25,7 mds€) concernent des projets relatifs aux énergies, rappelle-t-il.

Promouvoir aussi les économies d'énergie

De son côté, Alain Guinebault, délégué général du Geres (Energies renouvelables, environnement et solidarités), une ONG française qui promeut l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables à travers des projets innovants en France, en Afrique et en Asie, fait valoir que le PSM devrait "être aussi efficace en économies d’énergie qu’en production d’énergie renouvelable."  "Il inutile de parler d’énergie propre sans lutter contre l’énergie sale", précise le responsable l'association, dans un entretien avec econostrum.info.

Chargé par l’UPM d’un programme de micro-finances sur trois ans au Maroc et en Egypte, le Geres entend "influer sur les politiques publiques en montrant sur le terrain ce qui marche". Il prône une approche globale de la politique énergétique prenant en compte les dimensions économiques, sociales et environnementales.

Citant une enquête au Maroc, qui montre que "l’électricité et le gaz peuvent représenter jusqu’à 30% des dépenses de certains ménages",  Alain Guinebault prévient que "cette situation de précarité énergétique dans un pays où l’Etat subventionne déjà 50% du prix du gaz peut conduire à des émeutes, comme celles du pain, en cas de hausse des prix".


Lire aussi  : Européens et Arabes s’en remettent à Obama pour instaurer la paix au Proche Orient
Appel à projet européen pour le Plan Solaire Méditerranéen
60 projets solaires pour l'Union pour la Méditerranée




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info