Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le Plan Bleu veut traduire les impératifs écologiques en données économiques


Rédigé par Brigitte Challiol, le Lundi 27 Octobre 2008 - Lu 1314 fois

Pour être mieux entendu des décideurs, le Plan Bleu veut donner une approche économique au discours écologique et environnemental. Une démarche qui connaît sa première concrétisation avec une étude sur le changement climatique en Méditerranée, une région considérée comme l’un des « hot spot » de ces problèmes dans le monde.


MEDITERRANEE. Plus de trente ans après sa création, le Plan Bleu (1) – une émanation du Plan d’action des Nations Unies pour la Méditerranée – veut désormais se doter d’un discours plus économique. Dans le cadre d’un nouveau partenariat mis en place avec l’Institut de la Méditerranée, ses responsables souhaitent mieux quantifier le coût économique des actions et des non actions en terme d’environnement.

"J’ai la conviction qu’au-delà de l’approche écologique il faut désormais donner une approche économique pour avoir un message audible par tous les types d’acteurs dans un langage qui leur est perceptible c'est-à-dire en parlant euros ou dollars", insiste, quelque peu provocateur, Henri-Luc Thibault, le directeur du Plan Bleu.

Un bénéfice économique de 30 milliards de dollars

La première concrétisation de cette démarche se retrouve dans les études actuellement menées par le Plan Bleu sur le changement climatique en Méditerranée et qui donnent déjà des estimations surprenantes dans le domaine de l’énergie.

Développer à grande échelle les énergies renouvelables et donner la priorité à l’efficacité énergétique permettrait ainsi aux pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée (PSEM) de générer des bénéfices économiques de l’ordre de 30 milliards de dollars à l’horizon 2015 (étude réalisée sur la base d’un baril de pétrole à 120 dollars).

En outre, économiser une tonne équivalent pétrole (TEP) coûte de 4 à 5 fois moins que mobiliser une TEP supplémentaire d’énergie fossile. Après cette première approche sur l’énergie, le même type d’analyse va être développé sur d’autres secteurs (eau, urbanisme, transport…) pour évaluer les coûts financiers d’une non action.

Valeur économique des écosystèmes

Ensemble, Plan Bleu et Institut de la Méditerranée vont aussi travailler sur la valeur économique des biens produits et des services rendus par les écosystèmes pour là encore enfoncer le clou sur l’intérêt de leur protection, qui n’est pas simplement esthétique ou éthique mais aussi économique. "On peut considérer que la mer produit du poisson, recycle gratuitement des déchets, absorbe du CO2, sert de route pour les transports maritimes… Autant de services que l’on considère comme gratuit et naturel mais qui ont une réelle valeur à comparer au coût que représenterait leur disparition ", relève Henri-Luc Thibault.

(1) Installé à Sophia-Antipolis près de Nice, le Plan Bleu a pour mission d’observer, d’évaluer et d’explorer les évolutions possibles des relations entre environnement et développement dans le Bassin Méditerranée. www.planbleu.org

Institut de la Méditerranée: www.ins-med.org















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info