Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le Parlement égyptien ouvre la voie à une présidence à vie d'Abdel Fattah al-Sissi


Le Parlement égyptien adopte le principe d'une réforme de la Constitution comprenant, notamment, un amendement permettant de porter le mandat de président de la République de quatre à six ans et offrant la possibilité à Abdel Fattah al-Sissi de cumuler deux autres mandats.


            Partager Partager

Le président égyptien al-Sissi pourra rester au pouvoir jusqu'à 80 ans (photo : Campagne présidentielle al-Sissi)
Le président égyptien al-Sissi pourra rester au pouvoir jusqu'à 80 ans (photo : Campagne présidentielle al-Sissi)
ÉGYPTE. Chassez le naturel, il revient au galop. Comme econostrum.info l'indiquait dans une récente enquête sur ce pays, huit ans après sa révolution de janvier 2011 - qui avait chassée l'indéboulonnable Hosni Moubarak puis, dans la foulée, le président islamiste élu Mohamed Morsi -, l'Égypte se trouve de nouveau entre les mains des militaires. Son président le maréchal Abdel Fatah al-Sissi, ancien commandant en chef des Forces armées, au pouvoir depuis mai 2014 puis réélu triomphalement en mars 2018 (97% des voix) face à ... un seul candidat, va pouvoir désormais conforter sa main mise, et celle de l'armée, sur les commandes du pays.

Car, jeudi 14 février 2019, une nouvelle étape a été franchie avec le vote par le Parlement égyptien du principe d'amendement de la Constitution. Il offrirait, notamment, au président de la République arabe d'Égypte la possibilité de se présenter pour deux nouveaux mandats. Il faut bien comprendre que le détenteur actuel bénéficierait d'une dérogation et pourrait donc se présenter pour deux nouveaux autres mandats venant se cumuler aux deux premiers, soit après 2022, fin prévue du mandat actuel. Mieux, la durée du mandat présidentiel passera de quatre à six ans.

Abdel Fattah al-Sissi, qui aura soixante-cinq ans en novembre 2019, pourra théoriquement demeurer au pouvoir jusqu'en mars 2034 et donc souffler ses quatre-vingt bougies à la Présidence de la République. Trois ans de moins qu'Hosni Moubarak quand il fut obligé de quitter le pouvoir le 11 février 2011 après vingt-neuf ans de règne. Mais il est vrai que ce dernier avait eu le droit à cinq mandat (1981, 1987, 1993, 1999 et 2005)...

Un référendum pour adopter la révision de la Constitution

Les désirs démocratiques de la révolution égyptienne en 2011 et contenus dans la Constitution de 2014 vont être balayés par les nouveaux amendements (photo : F.Dubessy)
Les désirs démocratiques de la révolution égyptienne en 2011 et contenus dans la Constitution de 2014 vont être balayés par les nouveaux amendements (photo : F.Dubessy)
Les députés n'ont pas fait dans la dentelle en approuvant ce principe, comprenant en tout quatorze amendements et neuf nouveaux articles - dont un renforçant le rôle de l'armée (sic) et un autre créant un Sénat - par 81% des voix. Al-Youm Al-Sabee, président du Parlement, parle néanmoins de "grand moment démocratique".

Rappelons toutefois que la Constitution de 2014 interdit dans son article 226 toute modification des dispositions constitutionnelles relatives à la réélection présidentielle et à la limitation de la durée du mandat. C'est un des articles qui sera revu...

Après ce vote, le dossier se trouve désormais entre les mains d'une commission législative. Elle doit préparer un texte précis sur toutes ces modifications de la Constitution. Dans les soixante jours, les quatorze amendements seront proposés en séance plénière du Parlement et devront recueillir les deux tiers des scrutins des députés. Vu l'opposition quasi inexistante (dix députés sur 596) dans cette enceinte, le résultat ne fait aucun doute.

Il restera alors au président Sissi à fixer une date pour un référendum. Sans réel suspens non plus. Mais, comme l'indique Al-Youm Al-Sabee, "le peuple aura le dernier mot."

Les ONG dénoncent un retour à un autre régime dictatorial

Selon un texte commun paraphé par onze ONG sous la houlette de l'Institut du Caire pour l'étude des droits de l'homme (CIHRS), "les amendements ont été spécialement conçus pour permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de conserver le pouvoir à vie et d'exercer une autorité unilatérale sans précédent, tout en accordant la garde de le Constitution et de la démocratie de l'Egypte aux Forces armées malgré le manque total de respect de l'armée pour ces deux depuis l'accession au pouvoir de Sissi".

Les signataires indiquent que "ces dispositions viennent contrarier l'alternance pacifique du pouvoir défendue par le peuple égyptien en 2011 afin d'empêcher un autre régime dictatorial de plusieurs décennies, semblable à celui de l'ancien président Hosni Moubarak".

Ils s'intéressent aussi aux amendements accordant 25% des sièges parlementaires aux femmes et une représentation aux Coptes, aux jeunes, aux personnes handicapées et aux expatriés égyptiens. Mais pour les dénoncer comme "des propositions qui ne sont pas de véritables tentatives d'inclusion, mais plutôt des stratagèmes pour mieux vendre les amendements chez nous et à l'étranger".


Vendredi 15 Février 2019

Lu 1208 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.