Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Le Maroc veut lutter contre la pénurie d'eau en construisant 15 barrages hydrauliques



            Partager Partager

Les barrages vont se multiplier au Maroc pour jouer contre la saisonnalité de la pluviométrie (photo : DR)
Les barrages vont se multiplier au Maroc pour jouer contre la saisonnalité de la pluviométrie (photo : DR)
MAROC. Le chef du gouvernement marocain Saâd Dine El Otmani a officialisé, jeudi 25 juillet 2019 à la Chambre des Représentants, sa volonté de construire quinze barrages sur la période 2017-2021, soit trois par an. Cette décision entre dans le cadre de la politique hydrique du Maroc visant à réaliser des projets d'infrastructures permettant le stockage de l'eau en période d'abondance, et ainsi éviter toute pénurie d'eau dans un pays où ses ressources sont parmi les plus faibles du monde. Qui plus est, comme l'indique le Département de l'eau du ministère marocain de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, "la pluviométrie au Maroc est caractérisée par une grande variabilité dans le temps avec la succession des périodes pluvieuses et des périodes de sécheresse" ainsi qu'"une forte variabilité spatiale entre les différentes régions". Les précipitations moyennes annuelles sont supérieures à 800 mm au Nord, alors qu'elles se situent à moins de 50 mm dans les bassins de Sakia El Hamra et Oued Eddahab. Les valeurs intermédiaires font état d'entre 400 et 600 mm dans la région du Centre, entre 200 et 400 mm dans la région de l'Oriental et du Souss et entre 50 et 200 mm dans les zones sud-atlastiques.

Les annonces de construction de barrages se multiplient dans ce pays. En novembre 2018, le Maroc prévoyait un "programme prioritaire" de construction d'un millier de petits barrages entre 2019 et 2026 pour un montant de 116 milliards de dirhams (10,8 mrds€).

22 milliards de mètres cubes de ressources en eau

Parallèlement, le 17 juillet 2019 à Rabat, l'Office national de l'électricité et de l'eau (ONEE) a signé avec l'Agence française de développement (AFD) une convention comprenant un prêt de 50 M€ et une subvention d'1 M€ (études et actions de renforcement de capacité) pour généraliser et sécuriser l'accès à l'eau potable dans les provinces d'Al Hoceima, Driouch, Nador et Taounate en milieu rural comme urbain. Ce paraphe s'ajoute à un crédit global de 101 M€ accordé par la coopération française en décembre 2018.

Selon le gouvernement marocain, les ressources renouvelables en eau sont évaluées à 22 milliards de mètres cubes par an répartis en 18 milliards de mètres cubes d'eaux de surface et 4 milliards de mètres cubes d'eaux souterraines.


Jeudi 25 Juillet 2019

Lu 2935 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.