Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le Maroc touristique pousse un "ouf" de soulagement

Tourisme en Méditerranée, bilan 2009 et perspectives


En 2009, le Maroc a enregistré 8,35 millions de touristes (+6%), 16,2 millions de nuitées (-1,6%) et 52,4 milliards de dirhams de recettes (-5,7%).


            Partager Partager

Place Djamaa El-Fna à Marrakech (photo Christelle Marot)
Place Djamaa El-Fna à Marrakech (photo Christelle Marot)
MAROC. Avec 8,35 millions de touristes (+6%), 16,2 millions de nuitées (-1,6%) et 52,4 milliards de dirhams de recettes (-5,7%), environ 4,6 Mds €, le Maroc aura limité la casse en 2009.

Globalement, la politique marketing offensive des autorités et des professionnels semble avoir porté ses fruits. Une stratégie développée en direction des pays émetteurs traditionnels, comme la France, l’Allemagne ou l’Espagne, mais aussi vers de nouveaux marchés comme la Russie, les Etats-Unis ou les pays du Moyen Orient.

Pour son plan anticrise, le royaume a débloqué une enveloppe de 100 millions de dirhams (8,8 M€).

« Avec la crise, nous nous attendions au pire, convient Meryem Youssoufi, chargée du tourisme à la Communauté urbaine d’Agadir. "Vu le contexte, les résultats ne sont pas trop mauvais (…) Les chiffres ont légèrement baissé sur les deux derniers mois de l’année 2009 ».

A Agadir, le nombre de touristes a atteint 699 315 personnes, en légère baisse de 4%. Premier marché, la France est en recul (-8%). En revanche, le tourisme national se porte bien (+7%). La surprise est venue de la Russie dont le nombre de touristes s’inscrit en forte hausse (+50%) à plus de 11 800 personnes.

Et pourtant la capacité litière augmente à Marrakech

Les tanneries de Fès (photo Christelle Marot)
Les tanneries de Fès (photo Christelle Marot)
De son côté, Marrakech, première destination touristique du royaume, termine l’année 2009 avec 1,56 million de touristes, soit quasiment les mêmes performances qu’en 2008.

La baisse s’observe du côté des nuitées : 5,4 millions (-2,5%). Le taux d’occupation est tombé, lui, sous la barre des 50%. Dans ce contexte et malgré la crise, la capacité litière de la ville ocre a augmenté de 5 000 lits en 2009 (40% de la hausse nationale) et l’objectif de porter la capacité totale de Marrakech à près de 65 000 lits en 2012 demeure.

A Marrakech, l’événement aura été la réouverture après trois ans de la Mamounia, totalement relookée. « Nous avons de très belles perspectives en 2010 avec de nombreuses réservations sur les premiers mois de l’année », indique Denys Courtier, directeur exécutif du mythique hôtel de luxe.

Pour le Maroc, l’année 2009, c’est aussi l’ouverture de Saïdia et de Mazagan, deux des stations balnéaires du plan Azur.

C’est également l’arrivée surprise du repreneur égyptien Big Albatros pour réaliser la station « Plage Blanche » de Guelmin, en place de l’opérateur espagnol Fadesa. Les travaux doivent débuter en 2010. Le projet est estimé à 1,5 milliard de dirhams (environ 132 M€).

Nouveau ministre marocain du Tourisme depuis janvier, Yassir Znagui se montre optimiste pour 2010, tablant sur une croissance de 10%. Cette année, les autorités devraient par ailleurs dévoiler la « Vision 2020 » avec des objectifs plus qualitatifs que quantitatifs.

Lire aussi notre dossier complet : Tourisme en Méditerranée, bilan 2009 et perspectives

Christelle Marot, à CASABLANCA

Mardi 26 Janvier 2010

Lu 4472 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Février 2010 - 17:51 Le tourisme tunisien tente une montée en gamme


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss