Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Le Maroc s’attaque au fléau des accidents de la route


Avec 4 000 morts sur les routes chaque année, le Maroc détient un triste record. Au total, les accidents de la circulation y coûtent plus de 970 M€, soit 2,5% du PIB.


            Partager Partager

Circulation à Casablanca (Christelle Marot)
Circulation à Casablanca (Christelle Marot)
MAROC. En lançant début octobre 2010 son nouveau code de la route, le Maroc entend s’attaquer au fléau des accidents de la circulation, qui font chaque année près de 4 000 morts.

Un chiffre identique à la France, alors que le Maroc compte un parc automobile quinze fois moins important.  Ces accidents font par ailleurs 140 blessés par jour.

Au total, les accidents de la route coûtent au Maroc plus de 11 Mds de MAD (environ 970 M€), soit 2,5% de son PIB. En 2009, près de 69 000 accidents ont été recensés.

En cause : l’incivilité des conducteurs, des véhicules en mauvais état, une corruption généralisée.

Un budget de 380 M de MAD

Pour faire face à l’hécatombe, le nouveau code de la route prévoit l’instauration d’un permis à points, des amendes plus fortes, l’utilisation de radars fixes (1 000 d’ici 2012), la présentation de moyens de preuve (excès de vitesse, alcootest).

Il punit également la surcharge des camions ; une mesure qui a contribué ces derniers jours à une hausse des prix des légumes sur les marchés urbains. Les transporteurs répercutant l’augmentation des frais de transport.

Par ailleurs, pour lutter contre la corruption, les officiers et les agents chargés du contrôle routier devront désormais porter un badge sur lequel sont inscrits leurs nom, prénoms et fonction accompagné de leur photo.

L’application de ce nouveau code aura nécessité 380 M de MAD (33,5 M€) d'investissements pour l’acquisition des outils nécessaires à sa mise en place.

Pour vulgariser les nouvelles dispositions du code de la route, un plan de communication de 30 M de MAD a été lancé (2,65 M€).

La sécurité routière passe également par le développement des infrastructures. Selon le ministère de l’ Equipement et des Transports, le programme de construction de 1 500 km d'autoroutes sera achevé en juin 2011.

Christelle Marot, à CASABLANCA

Jeudi 7 Octobre 2010

Lu 5960 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Février 2018 - 15:28 Uber se retire du Maroc


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss