Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Maroc réduit les droits anti-dumping sur l'acier




Arcelor Mittal était monté au créneau en réfutant toute accusation de dumping au Maroc (photo Arcelor Mittal)
Arcelor Mittal était monté au créneau en réfutant toute accusation de dumping au Maroc (photo Arcelor Mittal)
MAROC.Le ministère délégué marocain chargé du Commerce extérieur auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'lnvestissement et de l’Économie numérique a finalement décidé mardi 12 août 2014 de baisser les marges antidumping appliquées aux importations de tôles en acier laminé à chaud.

L'enquête ouverte le 21 janvier 2013 suite à la plainte pour dumping déposée par la société marocaine Maghreb Steel avait conclu à l'existence de dumping et mis en place provisoirement des marges antidumping, sortes de taxes à l'importation, allant jusqu'à 29,12%. S'en était suivi une levée de boucliers des compagnies étrangères touchées, comme Arcelor Mittal, mais également des industriels marocains de la métallurgie qui achetaient jusqu'alors les tôles dont ils avaient besoin aux sociétés européennes et turques à moindre coût.

En établissant les marges antidumping, pour chaque importateur, entre 11 et 22,11%, le ministère a réalisé un compromis. "Le dommage important subi par l'industrie nationale prend la forme de retard important dans la création de branche de production nationale", maintient-il dans son avis final.
 
Le gouvernement veut croire que les difficultés de Maghreb Steel et de l'industrie nationale de la métallurgie sont dues aux prix cassés instaurés par la concurrence étrangère, mais la société marocaine a également lancé en 2012, un lourd investissement de 510 M€ au moment où les prix de l'acier s'effondraient. "Le timing de l’investissement était inadéquat, mais c’était difficilement prévisible… La crise qui a fortement impacté les industries dans le monde, et notamment le secteur de la sidérurgie, est arrivée au pire moment alors que les investissements avaient déjà été lancés", a reconnu Othman Benmlih, directeur général de Maghreb Steel, dans une interview au magazine Challenges. Les dettes du groupe à la fin 2012 s’élevaient déjà à 480 M€ soit 2,3 fois ses fonds propres.




Vendredi 22 Août 2014



Lu 18919 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 2 Mars 2018 - 11:02 Le Français Sotralu s'empare du Portugais GNS


Commentaires

1.Posté par CHEHAM MOHAMED le 28/08/2014 11:57
La levée du dumping implique que le ministère de l'industrie agit en terme de protection de l'économie nationale. Maghreb steel pourra chercher des marchés publics, subventions de l'état et laisser tranquile les conventions mha syadna.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA