Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire et organise un pont aérien avec la Corse pour la récolte de clémentines



            Partager Partager

Casablanca est la ville marocaine la plus touchée par la Covid-19 (photo : F.Dubessy)
Casablanca est la ville marocaine la plus touchée par la Covid-19 (photo : F.Dubessy)
MAROC. Le Conseil du gouvernement marocain a décidé, jeudi 8 octobre 2020 à Rabat, de prolonger jusqu'au 10 novembre 2020 l'état d'urgence sanitaire proclamé depuis la mi-mars 2020.

Selon le CSSE de l'université Johns Hopkins, le Maroc a recensé, au matin du 9 septembre 2020, 142 953 cas confirmés de Covid-19 et 2 486 décès. Le plus grand pic du nombre de malades est enregistré ces derniers jours à Casablanca (50% des cas du pays se trouvent dans la région de Casablanca-Settat), la capitale économique du pays, où le couvre-feu reste en vigueur ainsi que les restrictions de déplacement. Par contre, l'étau se dessert à Tanger depuis le 6 octobre 2020 avec des extensions d'ouvertures pour les restaurants, les cafés et les marchés de proximité et la réouverture des salles de sport, des parcs naturels et des parcs publics.

Parallèlement, le Maroc assouplit les mesures d'entrée sur son territoire même si les frontières terrestres et maritimes restent officiellement fermées au moins jusqu'au 10 novembre 2020. L'espace aérien est lui ouvert pour plusieurs destinations et des vols spéciaux, notamment opérés par Royal Air Maroc, Air Arabia Maroc, Air France, Tunisair, Egypt Air,Transavia, Turkish Airlines, Pegasus, TAP, Emirates, Etihad Airways, Qatar Airways sont proposés.

Un pont aérien vers la Corse pour 902 travailleurs saisonniers

Les visiteurs étrangers disposant d'une invitation professionnelle d'un organisme marocain ou d'une réservation d'hôtel étaient déjà autorisés à venir dans le pays depuis le 6 septembre 2020. Ls autorités allègent le dispositif de contrôle sanitaire. Les touristes (de plus de 11 ans) et hommes d'affaires devront désormais uniquement présenter un test PCR négatif réalisé voici moins de 72 heures contre 48 heures avant. Et le test sérologique à l'arrivée n'est plus obligatoire. Une "Fiche sanitaire du passager" doit être renseignée, imprimée et signée, puis remise à l'arrivée.

Un pont aérien a également été mis en place par l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) afin de "sauver les récoltes" de clémentines corses (25 à 30 000 tonnes de récolte annuelle pour un chiffre d'affaires de 70 M€), comme l'indique l'organisme. Il va permettre à 902 travailleurs agricoles saisonniers marocains de se rendre, dès vendredi 9 octobre 2020, sur l'île de Beauté à bord de cinq appareils de la compagnie Transavia financés, à hauteur de 300 K€, par les agriculteurs corses (tout comme les vols retour). Un protocole sanitaire a été signé entre les autorités marocaines, l'OFII, la préfecture de Haute-Corse, l'Autorité régionale de la santé (ARS) de Corse, la Dirrecte, et la filière AOP clémentine. Ces ouvriers seront testés au départ de Casablanca puis à leur arrivée à l'aéroport de Poretta (Bastia) et, enfin, sept jours après leur arrivée sur l'exploitation agricole.

Vendredi 9 Octobre 2020

Lu 2052 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.