Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le Maroc confiant pour le développement de sa filière aéronautique


Rédigé par Christelle Marot, à CASABLANCA, le Lundi 8 Février 2010 - Lu 4939 fois

Avec 90 sociétés présentes, le secteur aéronautique marocain devrait connaitre une croissance de 5 à 10% en 2010.


Casablanca Aéronautique sur le site de l'aéropôle de Nouaceur (photo Christelle Marot)
Casablanca Aéronautique sur le site de l'aéropôle de Nouaceur (photo Christelle Marot)
MAROC. Le secteur aéronautique marocain devrait continuer à progresser en 2010. Les prévisions font état d'une croissance comprise entre 5 et 10%, et les perspectives à long terme restent bonnes, avec une croissance estimée à 5% sur les 20 prochaines années, selon Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industriels marocains opérant dans le secteur aéronautique et spatial (GIMAS).

« Nous estimons qu’à partir de 2012-2013, nous allons assister à une accélération du rythme des relocalisations de firmes étrangères au Maroc. (...) Le Maroc est une base perçue avec grand intérêt par nombre de PME », assure le président du Gimas, alors que s'est achevée, le 30 janvier 2010, la seconde édition du salon AeroExpo à Marrakech, qui a attiré 400 exposants et 40 000 visiteurs.

Depuis huit ans, malgré la concurrence du Mexique et des pays d’Europe de l’Est, voire de la Tunisie, l’aéronautique au Maroc s’est fait une place. Jusqu'en 2008, il enregistrait une croissance de 20% en moyenne par an, retombée à 10% en 2009. Le secteur compte aujourd'hui 90 sociétés et 7 500 employés, génère 800 M€ de chiffre d’affaires à l’export et représente 300 M€ d’investissements sur les cinq dernières années.

L'Institut des métiers de l'aéronautique en octobre 2010

L'aéronautique fait ainsi partie des secteurs industriels clés identifiés par les autorités marocaines, qui font valoir une fiscalité avantageuse, des aides à la formation, des aides à l’investissement et le statut de zone franche de l’aéropôle de Nouceur, près de Casablanca. C'est sur ce site que s'est principalement développée cette activité, autour des métiers de la maintenance, de la logistique, du câblage, de la mécanique, de la chaudronnerie, de l’assemblage, du traitement de surface, des composites et de la R&D.

Parmi les sociétés présentes : Safran (Labinal, Aircelle), EADS, Auvergne Aéronautique (Casablanca Aéronautique), Daher (DL Aerotechnologies), Matis Aerospace, Snecma.

Par ailleurs, tout juste en construction, un Institut de formation dédié aux métiers de l’aéronautique (IMA) devrait ouvrir en octobre 2010. Le projet est estimé à 105 MMAD (environ 9,25 M€). Créé en partenariat avec l’Etat marocain, le Gimas et l’Union française des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), l'institut formera des opérateurs, des techniciens, des cadres intermédiaires pour le secteur aéronautique marocain qui, en 2010, devrait employer 11 000 personnes.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info