Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Maghreb devient une terre de conquête pour la grande distribution


Une enquête menée par le cabinet de consultants A.T. Kearney révèle que le Maghreb reste l'une des destinations les plus attractives pour le développement de la grande distribution. L'enseigne française Carrefour ne s'y trompe pas en poussant ses pions en Tunisie comme au Maroc.


            Partager Partager

MAGHREB. Maroc, Algérie, Tunisie cèdent de plus en plus à la tentation de la grande distribution. Années après années, les supermarchés, hypermarchés et autres enseignes spécialisées européennes et américaines s'implantent au Maghreb et séduisent une population dont le pouvoir d'achat ne cesse de progresser.

Une enquête menée par le cabinet de consultants américains A.T. Kearney révèle d'ailleurs que le Maghreb et le Moyen-orient restent les deux destinations les plus attractives pour le développement de la grande distribution. 

Selon la neuvième édition de son Global Retail Development Index (GRDI),  "les commerçants, touchés notamment par la lenteur de la croissance dans les marchés développés encore en récession devraient se concentrer de plus en plus sur leur expansion internationale.

Cette enquête repose sur l'interrogation d'une soixantaine de sociétés internationales de distribution et se base sur vingt-cinq critères comme le risque économique et politique, l'attractivité du marché ou la croissance de la distribution.

L'Algérie à la traine

Malgré sa rupture avec Carrefour, Arcofina veut créer des hypermarchés en Algérie comme ici avec l'enseigne Ardis à Alger (photo Arcofina)
Malgré sa rupture avec Carrefour, Arcofina veut créer des hypermarchés en Algérie comme ici avec l'enseigne Ardis à Alger (photo Arcofina)
L'analyse globale d'A.T.Kearney, encourageante pour les pays du sud de la Méditerranée, laisse toutefois entrevoir quelques bémols. Si la Tunisie (passée du 14 ème au 11 ème rang des vingt plus prometteurs marchés mondiaux de 2009 à 2010) et le Maroc (du 19 ème au 15 ème) marquent clairement leur progression, l'Algérie s'enfonce en perdant dix places et en n'accrochant plus que le vingt-et-unième rang. 

Il semble qu'Alger fasse les frais de sa nouvelle politique économique en matière d'investissements étrangers. Mais aussi que les grands groupes internationaux aient été refroidis par l'échec d'Arcofina qui avait signé avec Carrefour pour ouvrir dix-huit hypermarchés en franchise. Avant que les deux partenaires décident de se séparer en février 2009 (lire : Arcofina rompt avec Carrefour mais ne renonce pas à ouvrir des hypermarchés en Algérie). 

Pourtant ce marché reste loin d'être fermé comme le prouve l'inauguration début août 2010 du centre commercial Bab Ezzouar à Alger. Un 45 000 m² comprenant quatre-vingt quatorze magasins pour un investissement de 70 M€ apportés par le suisse Valartis Group et la SCCA (Société des Centres Commerciaux d'Algérie). Et avec le premier hypermarché d'Alger sous l'enseigne UNO City (filiale de Numidis lui même filiale de Cevital).

Arcofina prépare d'ailleurs également l'ouverture, annoncée au premier trimestre 2011, de son centre commercial Medina Center (Ardis) de 34 000 m². Composante du grand projet d'aménagement Alger Médina. Il comprendra un hypermarché Ardis de 16 200 m².

La Tunisie développe les Carrefour Market

Grâce à Carrefour Market notamment, la grande distribution tunisienne est en plein développement (photo Carrefour Tunisie)
Grâce à Carrefour Market notamment, la grande distribution tunisienne est en plein développement (photo Carrefour Tunisie)
Autres pays méditerranéens cités dans ce Top 20 : la Macédoine qui fait pour la première année son entrée à la vingtième place mais aussi l'Egypte (13ème) et la Turquie (18 ème avec un gain de deux rangs). 

Selon le cabinet de consultants de Chicago, les ventes progressent au Moyen-orient comme dans tout le continent africain grâce à l'expansion de la population urbaine et à un pouvoir d'achat plus élevé avec l'arrivée d'une classe moyenne. Autant d'éléments qui incitent les enseignes internationales à venir s'y installer. 

L'étude fait notamment la part belle à la Tunisie qualifiée d'"économie diversifiée, avec un forte demande domestique... et un très gros potentiel." 

La nouvelle législation adoptée en 2009 favorise le développement de la distribution grâce notamment la libération des freins réglementaires imposés aux franchises.

Le pays se transforme depuis quelques années en accueillant des hypermarchés et des supermarchés. La coup d'envoi a été donné avec l'implantation de Carrefour (avec son partenaire Ulysse Hyper Distribution) en 2001. Depuis, son nouveau concept de Carrefour Market  essaime (lire : Carrefour exporte son concept Carrefour Market en Tunisie.)

La Tunisie compte aujourd'hui quarante-quatre enseignes Carrefour sous franchise.

Et les grandes surfaces à dominante alimentaires ne sont pas les seuls intéressées par ce marché. Ikea regarderait de très près le dossier tunisien.

Le Maroc en nette progression

Label'Vie, premier groupe de supermarchés au Maroc, se lance dans l'hypermarché avec Carrefour (photo Label'Vie)
Label'Vie, premier groupe de supermarchés au Maroc, se lance dans l'hypermarché avec Carrefour (photo Label'Vie)
Le Maroc progresse également. Là aussi, le leader Carrefour a posé son empreinte avec l'ouverture du premier hypermarché marocain Label'Vie (5 500 m² de surface de vente) en février 2009 à Rabat-Salé. Le Français compte déjà vingt-trois magasins franchisés au Maroc.

Un accord signé avec Labell'Vie prévoit l'inauguration de six hypermarchés d'ici la fin 2011 (lire : Carrefour et Label’Vie vont ouvrir 40 magasins au Maroc

Label'Vie vient d'ailleurs d''ouvrir le 6 juillet 2010 son vingt-huitième magasin sur 1 500 m² à Agadir. Le premier supermarché de la ville. 

Le groupe allemand Métro est lui présent depuis août 1991à Casablanca. Aujourd'hui, il compte sept autres magasins-entrepôts dans tout le royaume chérifien.

Ces implantations donnent des idées à des franchises françaises et américaines. Ainsi, la Fnac (grâce à un accord avec Aksal Group) prévoit d'ouvrir début 2011 un magasin au Maroc. Il s'agira de la première unité dans toute la zone Mena (Moyen-orient / Afrique du nord).

Métro arrive en Egypte

L'enseigne Spinneys compte deux magasins en Egypte (photo Spinneys)
L'enseigne Spinneys compte deux magasins en Egypte (photo Spinneys)
En Egypte, le marché de 80 millions d'habitants attise aussi les convoitises. Spinneys (deux unités) puis Carrefour (cinq magasins) et Métro viennent concurrencer les distributeurs locaux. 

Carrefour prépare son installation en 2012 sur 10 700 m² dans le prestigieux centre commercial Cairo Festival City (lire :Carrefour sera la locomotive du centre commercial égyptien Cairo Festival City). 

Le groupe Métro, qui vient d'inaugurer son premier magasin en juin 2010 à El Salam City au Caire (investissement de 15 M€), prévoit aussi d'ouvrir de dix à vingt unités sous l'enseigne Makro. 

Les centres commerciaux poussent aussi près des grandes villes et attirent les enseignes internationales. 

Inditex Group présent sur le sol égyptien depuis 2008, avec ses enseignes Pull and Bear et Bershka Outlets, envisage d'ouvrir un Zara au Caire.  Le Saoudien Al Sawani Group a planifié la création de vingt-cinq magasins de mode au Caire et à Alexandrie. 


Lundi 30 Août 2010

Lu 10371 fois




Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Nenuphar le 02/09/2010 06:44
Le problème des "grandes" enseignes est de se voir maîtresses des marchés hors de leur base. Au Maghreb par exemple, elles veulent toutes des ouvertures franchisées au lieu de s'associer avec des investisseurs locaux. Elles veulent manager et tirer des bénéfices rapidement en devises évidemment. En Algérie, depuis peu, les autorités ont constaté que ces groupes ne recherchent pas le partenariat mais seulement le profit rapide et perpétuel. Cela ne peut pas être accepté sauf dans des pays exsangues qui ont leur économie aux mains des étrangers qui se fichent complétement de la réussite de de la population, leur seule préoccupation est de tirer profit aussi longtemps que possible. Le cas de Carrefour est édifiant puisqu'il a été obligé de quitter l'Algérie en raison justement de sa volonté unique de se remplir les poches sans que l'on lui demande compte et sans bourse délier. Qu'il aille ailleurs se faire du beurre.

2.Posté par Frédéric Dubessy le 02/09/2010 17:50
Bonsoir Nenuphar,
je vous trouve un peu sévère dans votre propos même s'il est exact que ces sociétés viennent pour faire du profit (c'est sûr que ce n'est pas par philanthropie... Nous sommes dans des relations d'économie capitaliste).

Par contre, comme il est indiqué dans cet article, les grands groupes notamment français travaillent au Maghreb toujours avec un partenaire local. Pas par pur goût relationnel mais par nécessité. Il est tellement plus facile de s'implanter dans un pays avec une entreprise déjà implantée qui connaît bien le marché.

Franchise veut bien dire partenariat local !

Sur le cas de Carrefour et de l'Algérie, il semble que ce soit plutôt une mésentente entre les deux actionnaires français et algérien qui soit à l'origine du départ de l'enseigne française. Apparemment le plan de développement prévu entre les deux partenaires n'a pas été suivi... D'où le désengagement...

Mais le débat reste ouvert....


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.